Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 10:27

 

 

Au Japon, Sarkozy défend le nucléaire

A Tokyo, le président français a rappelé que, pour lui, le nucléaire est incontournable. Des robots français interviendront bientôt à Fukushima

 

 

Trois semaines après le séisme et le tsunami gigantesques qui ont ravagé le nord-est du Japon et provoqué le plus grave accident nucléaire depuis Tchernobyl en 1986, Nicolas Sarkozy a promis hier à Tokyo toute l’aide de la France face à l’urgence. Il a pour cela fait un crochet depuis Nankin, en Chine, où il a ouvert un séminaire du G20 sur la réforme du système monétaire international. Il a notamment cité les robots du numéro un mondial du nucléaire Areva, «  qui permettent d’intervenir dans les zones contaminées » comme à la centrale de Fukushima, à 250 km au nord de Tokyo.

Sarkozy a également profité de son séjour japonais pour réaffirmer le choix nucléaire de la France. «  Nous avons pris des engagements de réduction des gaz à effet de serre. Pour les remplir, il n’y a pas 150 solutions, il y a le nucléaire », a-t-il martelé. Dans la foulée, il a dénoncé ceux qui, comme la chancelière allemande Angela Merkel, ont pris des décisions sur l’avenir de la filière nucléaire dans l’urgence. «  L’heure n’est pas aux choix précipités qui ne marquent qu’une seule chose, le manque de sang-froid », a-t-il jugé. Selon lui, en revanche, l’avenir du nucléaire passe par un indispensable renforcement de sa sécurité. Il propose en mai la réunion à Paris des autorités de sûreté nucléaire des pays du G20, afin d’imposer des normes de sûreté internationales.

Selon une source française, un renforcement des normes devrait bénéficier commercialement aux réacteurs géants d’Areva, qui avait essuyé un échec fin 2009 aux Emirats arabes unis face à leurs concurrents sud-coréens, nettement moins chers.

Autour de Fukushima, alors que l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a prévenu qu’elle avait mesuré des niveaux de radiations «  justifiant une évacuation » à 40 km au nord-ouest de la centrale, le gouvernement japonais a exclu d’élargir la zone d’évacuation, fixée à 20 km.

Dans la nappe phréatique

En outre, alors qu’une contamination radioactive 10 000 fois supérieure à la normale a été détectée dans une nappe phréatique sous la centrale nucléaire, la société Tokyo Electric Power (Tepco) ne pense pas qu’un quelconque réseau d’approvisionnement en eau potable soit affecté par la contamination.

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans International
commenter cet article

commentaires