Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 18:36

Arnaud Montebourg à la rédaction de Rue89 (Audrey Cerdan/Rue89)

 

 

Montebourg : « Aubry a refusé de lire les preuves sur Guérini »


« Le secrétaire national à la Rénovation que je suis n'est pas là pour faire semblant. » Invité ce mercredi du tchat de Rue89, Arnaud Montebourg a répondu aux questions des riverains, notamment à celles, nombreuses, concernant son rapport sur les « pratiques contestables » dans la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône.

Il avait accepté de mettre sa bataille entre parenthèses le temps de la campagne des cantonales. Ces élections passées, il répète et amplifie aujourd'hui ses attaques contre Jean-Noël Guérini, secrétaire fédéral et président du conseil général des Bouches-du-Rhône, et son frère entrepreneur Alexandre, mis en examen pour « détournement de fonds et de biens publics, recel, blanchiment, abus de biens sociaux, corruption active et trafic d'influence » :

« Ce sont des pratiques effrayantes, qui reposent sur un système de pouvoir et de captation d'argent, avec utilisation de l'argent public, pressions sur les élus, sur les fonctionnaires. L'intimidation et la peur étant l'arme quotidienne de la part de deux frères, dont l'objectif n'est pas de faire rayonner l'idéal socialiste.

Par ailleurs, les liens avec le grand banditisme sont dans le dossier judiciaire, ça n'a aucun rapport avec le socialisme, aucun rapport avec le Parti socialiste, donc il faut se débarrasser de ce problème. »

 

« Aubry m'a dit : “Je ne veux pas de ce rapport.” »

Un problème qu'a refusé de voir la première secrétaire du PS, poursuit Arnaud Montebourg, désormais en guerre ouverte contre Martine Aubry au sein du parti :

« J'ai commencé à alerter Martine Aubry au mois de juin 2010. […] J'ai alerté une fois, deux fois, trois fois. On m'a dit : “Laisse, ne t'occupe pas de ça ! ” […] Martine Aubry n'a pas réagi. Elle m'a dit : “Je ne veux pas de ce rapport.” […]

Après, elle a prétendu qu'il avait été perdu. Une fois qu'elle l'a lu, elle a dit qu'il n'y avait rien dedans. Quand je lui ai envoyé les preuves, elle a refusé de les lire. »

 

Comme l'association Transparence International, il réclame que le Parti socialiste adresse enfin un signal fort et ne soutienne pas, jeudi, la réélection de Jean-Noël Guérini à la présidence du conseil général des Bouches-du-Rhône :

« Je souhaite que l'on trouve une autre solution que la réélection de Jean-Noël Guérini, il y a d'autres camarades socialistes tout à fait capables, qui peuvent très bien faire président de conseil général. »

 

« La prolophobie, elle est à l'Elysée ! »

Pour défendre et faire appliquer ses propositions exposées dans son livre « Des idées et des rêves », Arnaud Montebourg s'est engagé dans la course aux primaires socialistes, qu'il a lui-même théorisées. Il pense et rêve « capitalisme coopératif », « nouveau monde » et « démondialisation des économies » (voir plus bas).

Ami de Jean-Luc Mélenchon, il aurait souhaité que le coprésident du Parti de Gauche participe à ces mêmes primaires. Il le lui a proposé, mais ce dernier « a répondu immédiatement non ». Arnaud Montebourg s'imagine en revanche très bien gouverner avec lui, comme avec Eva Joly. L'ex-magistrate et actuelle candidate Europe Ecologie en ministre de la Justice ?

« C'est parfaitement plausible, crédible. Ce serait même une très bonne idée. »

 

En attendant que la gauche accède un jour à l'Elysée, la droite y est. Notamment le conseiller de Nicolas Sarkozy, Patrick Buisson. Lequel a déclaré dans Paris Match : « Nos élites sont mues par une invraisemblable prolophobie dont elles n'ont parfois même pas conscience. » Le socialiste s'offusque :

« La droite n'a jamais autant méprisé la classe ouvrière. Toute la droite française est fusionnée avec la droite économique et ses intérêts. Nicolas Sarkozy est le président du CAC 40. La prolophobie, elle est à l'Elysée ! »

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Calais local
commenter cet article

commentaires