Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 11:56

La direction de Calaisis TV espère sauver quatre emplois

 Directeur depuis mai2009, Emmanuel Bécour veut consacrer des des rentrées financières au maintien de quatre postes.Directeur depuis mai2009, Emmanuel Bécour veut consacrer des des rentrées financières au maintien de quatre postes.

|  LE VISAGE DE L'ACTUALITÉ |

Par ailleurs, comment ne pas s'interroger sur l'attribution soudaine et inédite de 50 000 E du conseil général, à quelques semaines seulement des élections cantonales ?

 

Emmanuel Bécour détaille le projet, fournit quelques chiffres et conclut son propos avec une évidente satisfaction : « avec les rentrées d'argent attendues, nous devrions maintenir quatre postes ». Pour le directeur de Calaisis TV, cette annonce a des allures de petite revanche.

 

« Je ne suis pas un homme de polémique, mais je ne peux pas laisser dire que la télévision locale est mal gérée. Surtout, nous faisons tout pour préserver l'emploi ».

En l'occurrence, un contrat signé hier soir avec la Société d'économie mixte (SEM) des télévisions du Nord/Pas-de-Calais, pour un montant de 55 000 E, ainsi que l'attribution d'une subvention de 50 000 euros accordée par le conseil général, doivent permettre selon Emmanuel Bécour, de préserver quatre postes, dont la suppression avait été annoncée le mois dernier (notre édition du 23 janvier). Même, les quatre CAE (contrat d'accompagnement dans l'emploi) devraient être transformés en contrat à durée indéterminée.

Le revirement est spectaculaire si l'on se souvient que la suppression de ces postes semblait s'imposer aux yeux de la direction de Calaisis TV, en raison des difficultés de trésorerie de la chaîne calaisienne. Président de la chaîne, Alain Potier avait alors regretté que l'appel lancé auprès des financeurs institutionnels n'ait trouvé aucun écho.

Si, depuis, Cap Calaisis a accepté d'ajouter 20 000 euros aux 300 000 qu'elle accorde déjà à Calaisis TV, la ville a refusé d'augmenter sa subvention (150 000 euros), en estimant qu'une gestion plus serrée s'imposait, et qu'il serait trop facile de financer encore une télé dont on ignore par ailleurs l'audience. Pour leur défense, Alain Potier, président de Calaisis TV, et Emmanuel Bécour, directeur, renvoient simplement leurs contradicteurs aux statuts de la télé, en faisant observer que, pour l'essentiel, les représentants du conseil d'administration sont issus du conseil municipal. « Tous les comptes ont été approuvés par ces élus. Dans ces conditions, comment peut-on aujourd'hui nous reprocher d'être des mauvais gestionnaires ?

 »

Subvention et élections

Emmanuel Bécour le souligne d'ailleurs : « les rentrées de publicité et de production étaient insignifiantes avant que je ne prenne la direction de la télé. Entre mai et décembre 2009, une recette de 48 368 E a été enregistrée, et du 1er janvier au 31 décembre 2010, cette somme s'est élevée à 65 113 E ».

Aujourd'hui, trois projets contractés avec la SEM Nord/Pas-de-Calais doivent donc permettre de sauver quatre emplois CAE (contrat d'accompagnement dans l'emploi) et de maintenir une équipe de 14 personnes.

Pour autant, Calaisis TV est-elle financièrement sortie d'affaire ? Sans doute pas. Emmanuel Bécour n'ignore pas que les nouvelles rentrées financières seront pour l'essentiel absorbées par les salaires des quatre personnes maintenues dans leur poste ce qui retardera l'achat d'un matériel jugé vieillissant, et dont le renouvellement exigerait 150 000 à 200 000 euros... Par ailleurs, comment ne pas s'interroger sur l'attribution soudaine et inédite de 50 000 E du conseil général, à quelques semaines seulement des élections cantonales ? Calaisis TV deviendrait-elle otage d'enjeux politiques ? Poser la question, n'est-ce pas y répondre ? •

  

  


 

 

PASCAL MARTINACHE


Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans PS Calais
commenter cet article

commentaires