Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 13:59

Cantonales Calais PS PC Les copains d'abord !

Cantonales Calais Papi Mamie au FN

résultat calais sud est 2 vieux cons au second tour

Cantonales Calais résultats et réactions

Résultats cantonales Calais remake de l'appel du 18 juin 1940

resultats cantonales calais

Résultats CANTONALES dans le Calaisis Dupilet s'exprime

 

Hervé Morcrette du Nouveau Centre l'a martelé : « Je serai au second tour sur le canton Calais Nord Ouest... » Il ne doute de rien.


Son analyse politique est fine. Il dit être connu des Calaisiens. Il a habité Saint-Tricat. Et sa suppléante est conseillère municipal de Frethun... Pour mettre toutes les cartes de son côté, il flingue, sur sa profession de foi, le conseiller général sortant, Michel Hamy qui est du même bord que lui... Bilan, les Coquellois vengent leur maire. Au Pont du Leu, il enregistre une petite voix. Il double ce score à la mairie annexe, et sur Coquelles centre, il prend 16 voix. Au total, 458 électeurs ont voté pour lui, il dépasse à peine la barre des 5 % des votants, soit 2,2 % des inscrits.



Trop fort le PRG « Philippe Blet vient de prendre une grande claque... » Belle analyse. Avec un total de 346 voix sur les 14 657 inscrits et les 5 597 exprimés, la claque est forte pour le président de la communauté d'agglomération. Mais que cette réflexion vienne de Laurent Laidez, seul candidat PRG sur Calais, est un peu fort... Sur ce même canton de Calais Sud Est, le cousin de Philippe Blet enregistre 124 voix soit 2,24 % des exprimés et 0,84 % des inscrits. Pas de quoi pavoiser !

Marcel Pidou : 0 à Nielles... Le monde rural n'adhère pas aux idées du MSDC. C'est en tout cas ce que l'on peut constater dans la canton de Calais Nord-Ouest. Marcel Pidou, le représentant local, fait chou blanc à Nielles-lès-Calais, et ne récolte qu'une petite voix à Peuplingues, Escalles et Saint-Tricat... ...et dépassé au Fort-Nieulay Décidément, c'était une première difficile pour le Calaisien Marcel Pidou. Originaire du Fort-Nieulay, il tablait sur sa popularité et sa connaissance de son quartier pour tenter d'y récolter quelques précieuses voix. C'était sans compter sur le plébiscite de Jacky Hénin, qui a récolté 966 voix sur les quatre bureaux d'Oran-Constantine. Marcel Pidou, avec 70 voix sur ces quatre bureaux, est dépassé par Michel Hamy (107), Roger Démassieux (302) ou encore le socialiste Teddy Lauby (158 voix).

Ardres et Brêmes les moins frontistes Dans tous les bureaux du Calaisis, le FN occupe la tête des classements, à chaque fois avec plus de 20 % des suffrages exprimés. Les électeurs du canton d'Ardres ne se sont pas laissé bercer par les "doux" discours de Marine le Pen, ou tout au moins pas autant que les autres. Tony Malaquin arrive en quatrième position, avec "seulement" 15 % des voix. Et Ardres avec 10,55 % et Brêmes avec 9,71 % sont les territoires les plus démocratiques du Calaisis... Le temps long... Les présidents de bureau et assesseurs des deux bureaux Georges-Andrique de Calais Sud Est ont dû trouver le temps bien long. Sur le 35, les urnes ont accueilli 136 bulletins sur 618 possibles, soit un taux d'abstention de 77,67 % et sur le 36, 332 électeurs se sont déplacés sur les 906 inscrits, soit une abstention de 63,36 %. Sur l'ensemble de ces deux bureaux, Georges-Andrique enregistre une abstention record de 68,86 % Bainghen a voté Bainghen était le seul le village de la communauté de communes des Trois-Pays à voter pour les cantonales. Cette communauté "guînoise" a la particularité d'appartenir au canton de Desvres, siège qui est renouvelable.

La participation est importante, près de 54 %, soit 66 électeurs sur les 137 inscrits. Le Front National, par l'intermédiaire de Jacky Vasseur, devance d'une voix Claude Prudhomme, candidat PS.

Jack Lang félicite

les Boulonnais Le député de la 6e circonscription félicite Dominique Dupilet, candidat sur le canton de Boulogne-sur-Mer Nord-Ouest et actuel président du conseil général du Pas-de-Calais qui, grâce à son action, permet au parti socialiste de sortir en tête de ce scrutin dans le Pas-de-Calais avec 46,06 % de votes en sa faveur : « Je tiens aussi à adresser mes félicitations à Jean Claude-Etienne, Christian Baly et Claude Prudhomme, candidats dans le Boulonnais, qui passent le premier tour avec succès. » Député de Calais, il aurait pu pousser ses félicitations aux Calaisiens Philippe Vasseur et Serge Peron, même s'ils ne sont pas (encore ?) dans sa circonscription.

Cependant, il n'ignore pas le taux d'abstention et le score réalisé par le Front National : « L'ensemble de la classe politique a le devoir de faire front. Dès aujourd'hui, j'invite les abstentionnistes du premier tour à se déplacer en masse dimanche prochain afin de conforter et de défendre comme il se doit notre démocratie ! » Les consignes des Verts en campagne Du côté d'Europe Ecologie-Les Verts, les consignes de vote ne sont pas encore communiquées pour ce qui concerne les cantons calaisiens. En revanche, on sait déjà qu'ils ne donnent aucune consigne pour le 2e tour dans le canton d'Ardres et qu'ils appellent à voter pour le socialiste Olivier Majewicz dans le canton d'Audruicq.

Les adjoints réunis

par la défaite Michèle Courmont, Bernard Lelièvre et Philippe Blet, trois adjoints au maire de Calais se disputaient le siège de conseiller général de Calais sud-est. Ils étaient même quatre face aux électeurs, en comptant Muriel Wulweryck, suppléante de Bernard Lelièvre. Les urnes n'ont pas fait de jaloux, puisqu'aucun n'a atteint le trio de tête. Sur les 5 597 suffrages exprimés, 503 étaient pour Bernard Lelièvre ; 414 pour Michèle Courmont, également présidente de l'OPH, ce qui n'est pas un détail dans le canton du Beau-Marais ; enfin le premier adjoint au maire et président de la communauté d'agglomération Philippe Blet a recueilli 346 voix.

Dans ce fief communiste, de tels résultats pour les élus de la majorité municipale ne sont pas si surprenants. Quoi qu'il en soit, Bernard Lelièvre refuse d'y voir un désaveu de l'action municipale : « Il faut accorder crédit à la voix des Calaisiens qui viennent de s'exprimer. Chacun d'entre nous doit s'interroger. Mais est-ce qu'il faut pour autant remettre en cause l'action de la municipalité dans les écoles, ou dans la rénovation de Calais nord  ? Je ne le crois pas. » La blet-rezina Certains acteurs de la vie politique locale ont l'image facile, la référence historique toute prête sous le coude, pour commenter un évènement de la vie locale, même le plus dramatique. Philippe Blet pensait à Auschwitz lors d'un fait divers récent. Ses performances, et celles de ses comparses du MSDC, font songer à Waterloo

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales calais 2011
commenter cet article

commentaires