Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 23:29

« Jacky Hénin est un goujat »

vendredi 25.03.2011, 06:00

Francis Gest est particulièrement remonté contre Jacky Hénin qui utilise abusivement le logo d'Europe écologie sur sa profession de foi.Francis Gest est particulièrement remonté contre Jacky Hénin qui utilise abusivement le logo d'Europe écologie sur sa profession de foi.

 

Francis Gest n'est pas parvenu à joindre le siège calaisien du PC hier matin. Il valait sans doute mieux pour Bertrand Péricaud, secrétaire de la section calaisienne.


Le candidat d'Europe écologie pour le canton Calais centre était pour le moins en colère : « J'ai découvert dans ma boîte aux lettres la profession de foi de Jacky Hénin pour le second tour des cantonales. Il a osé utiliser, à deux reprises, le logo d'Europe éco logie, alors qu'il n'en avait pas l'autorisation. » Clairement, la position nationale des écologistes est de faire barrage au Front national. « Lorsqu'il y a des duels gauche/droite, les instances nationales, régionales et départementales laissent la liberté aux locaux de se prononcer, explique Francis Gest. Sur le canton nord-ouest, nous appelons à faire barrage à la droite. » Europe écologie appelle donc à voter en faveur de Jacky Hénin (Front de gauche). « Mais il n'est pas autorisé à utiliser notre logo », s'insurge Christian Louchez, candidat d'Europe écologie sur ce canton.


« Cet appel à voter sans utilisation du logo est quelque chose de très important pour nous, précise Francis Gest.Il s'agit clairement pour nous d'assurer le service minimum. » Les écologistes locaux affirment avoir été sollicités par les socialistes calaisiens : « Philippe Vasseur nous a appelés par exemple. Nous lui avons expliqué notre position.Ce qu'il a très bien compris. Nous le soutenons, mais il n'a pas utilisé notre logo. Il a été réglo. » Et Francis Gest d'insister : «  Je ne comprends pas l'attitude de Jacky Hénin. Ou plutôt si. C'est un goujat. Je pèse mes mots. Son attitude est malhonnête. » Peu de recours s'offrent désormais aux écologistes calaisiens. « Nous pourrions déposer plainte, dénonce Christian Louchez.

- Hénin le mériterait d'ailleurs. Mais franchement, on a autre chose à faire », enchaîne Francis Gest.

Les écologistes rappellent en outre que l'ancien maire est coutumier du fait. « Déjà en 2007, Gisèle Coquerelle avait utilisé le logo des Verts au second tour des cantonales », regrette Francis Gest qui, à l'époque était candidat sur le canton nord-ouest.

« Comment, dans ces conditions, peut-on établir une relation de confiance en vue des élections législatives qui ont lieu l'an prochain, et surtout des municipales prévues dans trois ans ? », conclut Valérie Robilliard qui fut candidate sur Calais est.

Lors de la conférence commune Front de Gauche-Parti Socialiste, c'est Dominique Dupilet au sujet de la reprise du logo : « accord national ! » a-t-il tranché, tandis que Jacky Hénin expliquait avoir repris l'ensemble des logos figurant sur un document émis par le PS dimanche soir.

 



 

Faire passer celui dont on ne veut pas !!!

vendredi 25.03.2011, 06:00

Françoise Vernalde, conseillère régionale FN.Françoise Vernalde, conseillère régionale FN.

 

Calais a payé cher la vague bleue du FN. Trois candidats pilotés par Marine Le Pen seront au second tour dans trois des quatre cantons du Calaisis.



La conseillère régionale frontiste Françoise Vernalde arrive même en tête à Calais Centre 

au soir du premier tour, prenant 600 voix d'avance sur le conseiller général socialiste, Philippe Vasseur. Dimanche, 

un barrage anti FN devrait offrir à ce dernier un troisième mandat Si la vague bleue reste en cet état, Françoise Vernalde ne sera pas conseillère générale dimanche soir. Profitant d'une abstention de près de 51 %, elle est arrivée en tête dans plusieurs bureaux à Calais : Archimède, Fleurs, Diderot... Elle a pulvérisé les scores frontistes à Coulogne et Les Attaques. Mais son problème est qu'elle n'a pas de réserve de voix. Natacha Bouchart, pour l'UMP, a confirmé son opposition à voter FN. Les 600 voix d'avance ne seront alors pas suffisantes pour mettre en danger le candidat socialiste Philippe Vasseur. Pourtant, ce dernier n'a pas créé un engouement au premier tour. Son absence sur le terrain lui est reprochée aussi bien par les élus locaux que par des membres de son propre camp, que ce soit à Calais ou à Arras. Dominique Dupilet est venu lui prêter main forte pour démarrer sa campagne. Jack Lang était à ses côtés hier pour le soutenir.

Devant le danger du FN, il devrait pouvoir compter sur l'intégralité des voix communistes qui se sont portées sur Patrick Allemand (981), des 929 électeurs d'Europe Ecologie du premier tour, des 236 bulletins de vote du MSDC de Laurent Lenoir et des 315 voix de Charles François. Ce matelas d'un peu plus de 4  000 voix semble assez épais pour lui éviter une mauvaise surprise dimanche soir.

Une meilleure participation pourrait aussi donner un peu plus d'étoffe à sa victoire. Les Coulonnois et les Attaquois montrés du doigt dimanche soir devraient se déplacer un peu plus nombreux pour aller voter. Pour toutes ces raisons, dimanche soir, Philippe Vasseur sera conseiller général pour les trois prochaines années. Mais pour cela, il faut aller voter... P.H.

 

 


Dimanche, second tour des élections cantonales

La gauche fait front commun contre le FN

vendredi 25.03.2011, 06:00

Front et Gauche et Parti Socialiste en conférence de presse commune, hier soir.Front et Gauche et Parti Socialiste en conférence de presse commune, hier soir.

  La gauche sera de tous les duels du Calaisis dimanche. Dans trois cantons, des candidats de gauche auront des adversaires non pas de droite, mais d'extrême droite.


Pour ne pas laisser au Front national les cantons Est, Sud-Est et Centre, la gauche s'organise.


Parti Socialiste et Front de Gauche, avec la participation du Parti Radical de Gauche et du Mouvement Républicain et Citoyen, ont donné une conférence de presse commune hier soir.

Une alliance sous le sceau du bon sens, c'est l'esprit du message de Jacky Hénin (Front de Gauche) qui rappelait que « si nous, (communistes et socialistes, ndlr) avons des différences, nous sommes ensemble dans la gestion du département. » Et dimanche, - exhorte le candidat du Front de Gauche dans le canton Nord-Ouest -, « il ne doit manquer aucune voix. » A défaut de faire voter autrement les électeurs du Front national, Front de Gauche et PS unis entendent faire venir aux urnes ceux qui les ont négligées dimanche dernier.

Les résultats du FN à Calais, jamais atteint lors d'élections cantonales, Jacky Hénin les lit « comme un vote de protestation contre la mauvaise politique nationale. » Pour Yann Capet, secrétaire de la section PS du Calaisis, la gauche doit s'unir dans l'objectif commun de battre le Front national « qui n'a pas de solutions, seulement des illusions. » Il ajoute que « le département est une instance de proximité et, qu'en l'occurrence, beaucoup d'électeurs ne connaissent pas les visages des candidats FN. Comment peut-on confier de telles responsabilités à quelqu'un qu'on ne sait pas identifier ? » Dominique Dupilet rejoint Jacky Hénin sur la motivation du vote en faveur du Front national : « on le doit à cette situation dans laquelle la droite nous a plongés. » Il cite les augmentations de prix qu'on ne cesse de nous annoncer et poursuit : « Face à cela, le discours du Front national est - peut-être - séduisant, mais il n'est pas réaliste. Partout où ce parti a gagné des élections, ses élus n'ont pas fini leur mandat ou l'ont terminé dans de biens tristes conditions. » Enfin, Dominique Dupilet s'engage : « Le département tiendra compte de ce message. Sa caractéristique de proximité sera renforcée. Nous renforcerons la pédagogie sur les actions du conseil général. Nous allons exiger le milliard et deux cent millions euros que l'État nous doit pour créer des actions dans les quartiers, réaliser un travail de médiation. » Cette union Front de Gauche-Parti Socialiste durera, c'est promis. « Parce que la gauche ne gagne que quand elle est rassemblée  » rappelle Yann Capet qui répond « que nous seront unis au deuxième tour pour battre Nicolas Sarkozy. » Pour les autres échéances, plus locales, il semble qu'on verra plus tard. C'est Dominique Dupilet qui conclut : « Au premier tour, on choisit. Au deuxième, on élimine. Eh bien nous allons éliminer les bêtes malfaisantes ! »

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales calais 2011
commenter cet article

commentaires