Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 20:39
Zine El Abidine Ben Ali.
Zine El Abidine Ben Ali. Crédits photo : HASSENE DRIDI/ASSOCIATED PRESS

D'autres sources non-officielles évoquaient déjà son hospitalisation en Arabie saoudite après une attaque cérébrale. L'opposant Marzouki craint une manipulation.

Ben Ali serait dans un état très critique. Un proche de sa famille a déclaré jeudi à l'Agence France-Presse que le président tunisien déchu était «dans le coma» depuis deux jours. Une annonce qui donne un peu plus de crédit aux rumeurs persistantes sur les problèmes de santé de l'ancien dictateur âgé de 74 ans. Mercredi soir, un journaliste spécialiste de la Tunisie, Nicolas Beau, révèle en effet sur son blog que Zine El Abidine Ben Ali a été victime d'une attaque cérébrale et qu'il est hospitalisé à l'hôpital de Djeddah, en Arabie saoudite, pays dans lequel il s'est réfugié après la chute de son régime. Il cite alors des «confidences de sources totalement sûres obtenues à Tunis» et précise que «l'ex-chef de l'État a été admis dans cet établissement réservé aux princes saoudiens sous une fausse identité, pour raison de sécurité.»

Cet ancien du Monde et de Libération ajoute un peu plus tard sur son blog que le président tunisien par intérim Fouad Mebazaa est au courant «depuis deux jours» de cette hospitalisation, citant «une source proche de la présidence». Un autre journaliste tunisien, Slim Bagga, explique jeudi à RTL avoir appris lundi la nouvelle de l'accident cérébral de Ben Ali et en avoir obtenu confirmation mercredi soir. D'après lui, l'accident aurait rendu hémiplégique le président déchu.

Jeudi, Europe 1 dit également avoir obtenu confirmation de la nouvelle par un journaliste tunisien dont elle ne cite pas le nom. Le site israélien francophone JSSNews recueille de son côté le témoignage d'un diplomate au Proche-Orient : «Ben Ali est tombé dans le coma le 15 février en début d'après-midi», explique l'homme. D'après lui, «les meilleurs médecins du Royaume ont été envoyés en urgence. Je pense même que des médecins occidentaux ont été invités à prendre l'avion le plus rapidement possible pour Djeddah». Le correspondant d'Europe 1 en Tunisie croit lui savoir que le président a été transféré à l'hôpital du roi Fahd, dans la capitale saoudienne de Riyad, après une première hospitalisation à Djeddah. Selon lui, des médecins étrangers étaient attendus sur place jeudi après-midi.

 

Aucun lien avec son cancer de la prostate

 

Moncef Marzouki, opposant au régime rentré en Tunisie après la chute du régime, reste lui très méfiant. Selon lui, il ne serait pas impossible que Ben Ali ait lui-même répandu cette rumeur pour se soustraire à la justice tunisienne, confie-t-il sur RTL. Tant qu'il n'y aura pas de confirmation «par dossier, scan ou avis médical autorisé, il faudra tenir cette information pour de la manipulation très probable», explique-t-il.

L'état critique supposé de Ben Ali ne serait en tous les cas pas lié au cancer de la prostate qui le ronge depuis des années. Un câble de WikiLeaks avait révélé en janvier que la CIA était au courant de ce problème de santé depuis au moins cinq ans. Pour certains analystes, c'est cette faiblesse physique qui avait permis à son épouse, Leila Trabelsi, de prendre le dessus sur le dirigeant tunisien. Personne ne sait aujourd'hui où se trouve cette dernière. Il semblerait qu'elle ne soit pas au chevet de son mari. Pour Nicolas Beau, qui avait rédigé un livre sur «la régente de Carthage», elle pourrait avoir trouvé refuge à Tripoli, le couple présidentiel ayant toujours entretenu de bonnes relations avec le régime lib

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Economie
commenter cet article

commentaires