Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 21:04
Des milliers de manifestants ont défilé, mardi, à... (Photo: AFP)

Des milliers de manifestants ont défilé, mardi, à Barhein.

PHOTO: AFP

 

Taieb Mahjoub
Agence France-Presse
Manama

Des milliers de manifestants se sont rassemblés mardi dans le centre de Manama, certains réclamant un changement de régime, après la mort de deux jeunes chiites dans la répression de protestations anti-gouvernementales.

Dans un discours conciliant, le roi, cheikh Hamad ben Issa Al Khalifa, a déploré la mort des manifestants et annoncé la formation d'une commission d'enquête, alors que le bloc chiite au Parlement a suspendu sa participation à l'assemblée en raison de la répression «sauvage» des manifestants.

«Le peuple veut la chute du régime», répétaient certains manifestants, reprenant le principal slogan du soulèvement en Égypte, qui a débouché vendredi sur la chute du président Hosni Moubarak.

Des députés de l'opposition et d'autres personnalités qui se sont joints aux manifestants étaient plus mesurés.

«Nous n'appelons pas à la chute du régime (..) mais nous voulons la fin de la tyrannie. Nous voulons une nouvelle Constitution en vertu de laquelle le Premier ministre serait élu», a affirmé Ibrahim Sharif, un militant de gauche.

À la tombée de la nuit, les manifestants ont commencé à ériger des tentes sur la place de la Perle qu'ils ont rebaptisée «Place des martyrs» et affirmé leur intention d'y demeurer jusqu'à obtenir satisfaction de leurs demandes.

«Nous avons appris des leçons de l'Égypte et de la Tunisie. Nous voulons une nouvelle Constitution, la fin de la discrimination, et l'instauration d'une monarchie constitutionnelle», a déclaré l'un des manifestants, Majed Taher, 32 ans.

Les manifestants avaient afflué après les obsèques de l'un de deux chiites tués lors de la répression des protestations anti-gouvernementales qui ont éclaté lundi dans ce petit royaume du Golfe à majorité chiite, gouverné par une dynastie chiite.

Les manifestations se déroulaient à l'initiative d'internautes qui ont appelé sur Facebook à manifester pour réclamer des réformes politiques et sociales dans la foulée des soulèvements en Tunisie et en Égypte.

Dans un discours télévisé, le roi a exprimé son regret pour «la mort de deux de nos chers fils».

Il a annoncé la formation d'une commission d'enquête ministérielle et assuré que les réformes «ne s'arrêteront pas».

Arrivé au pouvoir à la mort de son père en mars 1999, le roi avait lancé en 2001 un processus d'ouverture politique après une période de troubles antigouvernementaux animés par l'opposition chiite.

Un jeune manifestant, Ali Mcheimeh, avait succombé mardi à ses blessures reçues lundi soir lors de la dispersion d'une manifestation dans le village chiite de Diya, à l'est de Manama. Les autorités ont annoncé une enquête pour déterminer si la police avait «eu un recours injustifié aux armes».

Un deuxième manifestant chiite, Fadel Salman Matrouk, a été tué par une «balle à fragmentation» lors de la dispersion d'un rassemblement mardi devant un hôpital de Manama précédant les funérailles de Mcheimeh, a indiqué un député de l'opposition chiite, Khalil Ibrahim al-Marzooq.

Face à ces développements, le mouvement chiite al-Wefaq qui compte 18 élus sur 40 sièges, avait annoncé dans la matinée avoir suspendu sa participation à l'assemblée «en raison de la réaction sauvage aux manifestations», selon M. Marzooq.

Bahreïn fait figure de parent pauvre à côté des autres monarchies pétrolières de la région, ses réserves de pétrole s'étant pratiquement taries.

La Chambre dispose de pouvoirs limités. Le poste de Premier ministre est occupé par un membre de la dynastie sunnite des Al-Khalifa qui règne depuis 1783 sur Bahreïn.

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Maghreb et Moyen-Orient
commenter cet article

commentaires