Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 10:30
Avec cinquante-cinq des soixante dix-sept sièges, la gauche conserve une écrasante majorité.

 

Seul candidat en lice pour l'élection du président du conseil général du Pas-de-Calais, le socialiste Dominique Dupilet a été réélu, jeudi, pour un mandat de trois ans à la tête du Département.

 


L'opposition n'a pas jugé bon de devoir présenter un candidat pour un scrutin dont l'issue ne faisait, il est vrai, aucun doute. Avec 55 des 77 sièges, la gauche a conservé une écrasante majorité après le renouvellement partiel des membres de l'assemblée, lors du scrutin des 20 et 27 mars.

Avec 1 nul, 14 bulletins blancs et 62 votes en sa faveur, Dominique Dupilet retrouve un fauteuil qu'il occupe depuis 2004, pour un troisième mandat consécutif.

Sitôt le résultat proclamé, l'élu boulonnais a prononcé un discours engagé, tenant compte de la montée du Front national dans le Département, qui n'est toutefois pas parvenu à obtenir un seul siège dans l'hémicycle arrageois. « Avons-nous la même notion de la citoyenneté ? », s'est interrogé Dominique Dupilet. Défendant la « scolarisation à deux ans sans avoir à payer », mais aussi la possibilité « d'avoir une retraite sans aller aux Restos du coeur », le président du conseil général a constaté que « la sortie de crise a été plus rapide pour les banques » que pour ceux « qui attendent avec hantise la facture du gaz. » L'attaque n'est pas feinte, malgré l'ironie : « Si vous n'êtes pas invités au Fouquet's, si vous n'avez pas de Rolex, si personne ne vous invite sur un yacht, peut-être alors n'êtes-vous pas un citoyen exemplaire ? »

Vers un rapprochement avec le Nord

Solennel, il a invité les élus départementaux à ne pas rester « indifférents » face aux résultats du dernier scrutin. Lui-même prône « plus de solidarité et de proximité », notamment à destination des jeunes.

« Nous aurons des successeurs », a aussi assuré Dominique Dupilet, malgré l'avènement des conseillers territoriaux en 2014, censés remplacer les conseillers généraux et régionaux. En avant-propos, le président du conseil général avait fustigé la volonté gouvernementale de « supprimer des tranches du mille-feuilles », en annonçant la fin des conseils généraux, au profit d'assemblées régionales. En réaction, le président du conseil général du Pas-de-Calais a annoncé « un rapprochement avec le département du Nord », sur le modèle « d'une expérimentation volontariste.

» Dans la lignée de son précédent mandat, Dominique Dupilet entend « continuer le combat des moyens » en « réclamant justice pour les contribuables du Pas-de-Calais. » L'année 2012 marquera une première étape dans le mandat du président du conseil général, à double titre. D'abord avec le rendez-vous des Jeux Olympiques de Londres pour lesquels le Pas-de-Calais ambitionne d'être une base arrière, par l'accueil des délégations et des touristes. L'occasion, selon Dominique Dupilet, « de donner le Pas-de-Calais en exemple, si nous savons ouvrir nos installations, nos portes, nos coeurs et nos esprits. » L'autre enjeu est plus politique : « L'alternance (présidentielle) de 2012 constitue un objectif prioritaire », a-t-il assené. Voilà tracée la feuille de route.
3iéme mandats de D D

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans politique Calais
commenter cet article

commentaires