Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 21:02

Debré sur DSK: "L'hôtel a étouffé d'autres affaires"

Le député de Paris, qui a posté un billet sur son blog dimanche, très critiqué à gauche, affirme que Dominique Strauss-Kahn a déjà agressé dans le passé d'autres femmes de chambre dans ce même hôtel new-yorkais.

Debré sur DSK: "L'hôtel a étouffé d'autres affaires"

 

En postant un billet sur son blog dimanche, où il qualifie Dominique Strauss-Kahn de "délinquant sexuel " qui doit se faire "soigner", le député de Paris a déclenché la colère de nombreux hommes politiques de gauche, dont Pierre Moscovici, et d'internautes, qui lui reprochent une violence démesurée dans les mots. 

Contacté par L'Express ce lundi matin, Bernard Debré maintient ses propos et accuse désormais Dominique Strauss-Kahn de s'être déjà livré à des agressions sexuelles, dans ce même hôtel de New York. Elles auraient, selon lui, été passées sous silence par la direction, contre l'avis des employés. 

"Il faut sortir de l'hypocrisie. Ce n'est pas la première fois que DSK se livrait à ce genre d'agissements au Sofitel. C'est là qu'il descendait toujours. Ça s'est produit plusieurs fois et depuis plusieurs années. Tout le monde le savait dans l'hôtel", déclare Bernard Debré, actuellement en déplacement en Chine. 

"DSK? Les Chinois se marrent"

Le démenti de Sofitel

La direction d'Accor s'incrit en faux contre les accusations répétées du député UMP de Paris, Bernard Debré, qui évoquait des précédents. 

Si, en 2010, le patron du FMI est descendu à cinq reprises au Sofitel de New York, dont une fois en septembre, une en octobre et une en novembre, aucun incident n'a été signalé.  

"Les employés étaient sur le point de se révolter, ajoute-t-il. La direction était au courant mais jusque-là n'osait rien dire. Elle a étouffé toutes les autres affaires. D'autres femmes de chambre avant Ophelia - une femme charmante de 32 ans qui travaillait très bien - avaient été agressées. Il faut arrêter de jouer les vierges effarouchées. Vous croyez que les flics de New York l'auraient interpellé dans l'avion s'ils n'avaient pas d'informations précises?" 

"C'est humiliant pour notre pays. C'est une très grande honte. Là, je suis à Shanghai. Les Chinois me regardent et se marrent. Ils se disent que tous les Français sont des obsédés sexuels. Si on continue à ne rien dire, ça va aider le Front national", poursuit Bernard Debré. 

"J'ai eu beaucoup d'appels de parlementaires et de militants qui me soutiennent", assure le député. Des ministres aussi? "Je ne peux rien dire." 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans DSK
commenter cet article

commentaires

fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD) 08/06/2011 21:53


Voir mon Blog(fermaton.over-blog.com)Page-8: THÉORÈME DES CATASTROPHES !QUI SERA GAGNANT: DSK ? DNA ? OU USA ?


alexa 31/05/2011 02:57


Monsieur Bernard Débré a entièrement raison. DSK n'est pas digne d'être président de la République et son ambitieuse femme non plus; qui a laissé faire en fermant les yeux à toutes ses incartades .
Elle n'est pas digne d'être la "First Lady" de la France qu'elle espérait si fort devenir.


Vanitas vanitatum, omnia vanitas & sic transit gloria mundi


Moi qui suis de gauche j'approuve entièrement Bernard Debré et bien avant cet incident je n'aurais jamais au grand jamais voté SK aux primaires...

Après tous les coups tordus que lui et "sa clique - femme comprise - ont fait à la dernière candidate PS en 2007 et à Reims, très peu pour moi!!!

Si Ségolène Royal, dont on falsifie les sondages, à qui l'on escamote deux fois sur trois son nom, dont on tait systématiquement les interventions, n'est pas en pôle position aux primaires je ne
voterai pas pour le PS au premier tour.

Mais pour Mélanchon ou Chevènement.

Au second tour? Ni à droite, ni à gauche si c'est un autre PS mais, comme Michel Jobert : "ailleurs"...