Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 15:41

Le MSDC sort la carte "proximité"

jeudi 10.03.2011, 06:00
De gauche à droite, Marcel Pidou et Catherine Danel, Laurent Lenoir et Malika Bouazzi, Cathy Vendel et Philippe Blet.De gauche à droite, Marcel Pidou et Catherine Danel, Laurent Lenoir et Malika Bouazzi, Cathy Vendel et Philippe Blet.

 

Trois candidats et trois suppléantes pour trois des quatre cantons renouvelables : en campagne, le MSDC se positionne avec un maximum de proximité.




Les candidats adaptent un programme commun aux différents cantons

Une fois encore, les candidats du MSDC, le mouvement des socio-démocrates du Calaisis, se justifient : ils ne proposent pas de candidat sous leur étiquette sur le canton de Calais Est pour ne pas gêner un conseiller général qui a fait du bon travail, qui a bien défendu son canton, en l'occurrence l'élu sortant Serge Peron. Mais cette combativité n'est plus de mise sur les trois autres cantons appelés au renouvellement les 20 et 27 mars. «  Alors que l'on a besoin d'un conseiller général qui soit le trait d'union entre les projets que nous portons et le Département, résume Philippe Blet, candidat pour Calais Sud Est. Un conseiller général doit aller au front et taper sur le bureau pour défendre son canton.

 
» un élu « de proximité », c'est ce que veulent aussi incarner Marcel Pidou pour Calais Nord Ouest et Laurent Lenoir pour Calais Centre. « L'enjeu, c'est de travailler dans la concertation pour faire des propositions collectives qui seront en phase avec les attentes des habitants de nos cantons, notent-ils d'une même voix. Parce que l'on n'attend pas la même chose dans chaque secteur géographique... » Insertion, emploi, éducation restent par contre les dénominateurs communs de ces candidats sur leur canton. « Car tout est lié, résume Catherine Darnel, suppléante de Marcel Pidou.Qui dit emploi dit insertion, qui dit santé dit insertion, qui dit éducation dit emploi...  » Soutien aux centres sociaux et maintien des personnes âgées à domicile doivent être les principaux axes de travail sur le canton. «  Je suis par ailleurs président d'une association qui travaille sur le Beau-Marais et dont le budget provient à 90 % du Conseil général... mais je n'ai jamais vu y venir le conseiller général », souligne Marcel Pidou.

La suppléante de Laurent Lenoir, Malika Bouazzi, travaille dans le secteur hôtelier. Elle connaît bien le potentiel de développement économico-touristique du canton de Calais Centre. « Je ne parviens pas à comprendre pourquoi il y a une section internationale en collège à Boulogne et pourquoi on n'en a pas à Calais, résument les deux candidats. Sans doute parce que le conseiller général est meilleur là-bas ! 

» Ils mettent en avant leur connaissance du terrain pour légitimer leur action, leur positionnement, leur vision du canton de demain. «  Il y a aussi besoin de sécuriser les collèges, c'est ce que nous, nous voyons. et cela n'est sûrement pas ce qui coûte le plus cher... à condition qu'il y ait une volonté. » Ce travail de proximité est aussi possible « grâce aux militants », le MSDC en revendique 120. « Ils ont assuré eux-mêmes la distribution de tous nos tracts » ajoutant par ailleurs qu'il est indispensable de favoriser la création de nouvelles zones d'activités économiques. « Indispensable pour l'accès à l'emploi », concluent Philippe Blet et sa suppléante, Cathy Vendel.

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Parti Politique Calais
commenter cet article

commentaires