Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 21:19

Manifestation contre la cherté de la vie à Amman

En Jordanie, 4000 personnes manifestent dans la capitale Amman au terme de la prière du vendredi pour protester contre la hausse des prix des produits de base et la politique du gouvernement du premier ministre Samir Rifaï.

Lors de la manifestation du 14 janvier, un garçon brandissait une pancarte sur laquelle on peut lire : « Faites attention à ma faim et à ma colère ».

Photo: AFP/Khalil Mazraawi

Lors de la manifestation du 14 janvier, un garçon brandissait une pancarte sur laquelle on peut lire : « Faites attention à ma faim et à ma colère ».

La manifestation, organisée à l'initiative des islamistes, des syndicats et des partis de gauche, se déroule malgré le fait que le gouvernement Rifai a annoncé jeudi une série de mesures évaluées à 283 millions de dollars destinées à apaiser la grogne populaire.

Le gouvernement a notamment annoncé une hausse du salaire des fonctionnaires, une hausse des prestations de retraite pour les militaires et les fonctionnaires retraités et la bonification d'un programme de subvention destiné à faire baisser les prix du bétail et du gaz naturel.

Encadré par un important dispositif policier, les manifestants qui défilent dans les rues d'Amman scandent « Rifaï, Rifaï, va-t-en, le peuple ne cédera pas ». Plusieurs brandissent des drapeaux jordaniens.

Sur les banderoles, on peut lire divers slogans, comme: « Non à l'oppression, oui au changement », « Nous voulons la liberté et la justice sociale », « Non à la faim qui vise à nous mettre à genoux », « Nous voulons un gouvernement de sauvetage national ».

Le premier ministre Rifai, dont la démission a aussi été réclamée lors de manifestations récentes, a affirmé jeudi aux députés que les problèmes économiques du pays « remontent à plusieurs années » et que son gouvernement « ne peut être accusé d'en être responsable ».

Il s'agit de la deuxième manifestation du genre à se dérouler en Jordanie depuis qu'un mouvement d'insurrection populaire a entraîné la chute du président Ben Ali en Tunisie. Une première a eu lieu vendredi dernier.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans International
commenter cet article

commentaires