Reuter© (L'ex président tunisien lors d'un allocution télevisée le 13 janvier 2010)

Agrandir l'image

 

La journée du 14 janvier aura donc été décisive pour la Tunisie et la crise qui la secoue depuis presque un mois. A 18h, le premier ministre, Mohamed Ghannouchi, a annoncé le départ du pouvoir du président Ben Ali.
C'est donc la fin du règne pour le président tunisien, et l'annonce que les manifestants attendaient depuis plusieurs semaines. C'est le premier ministre qui va pour l'instant assurer l'intérim.

Plus tôt dans la soirée, l'état d'urgence a été décrété sur l'ensemble du territoire.

Le ministère des Affaires étrangères français s'est fendu d'un communiqué pour "vivement" déconseiller tout voyage non urgent en Tunisie.