Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 11:36

Israël inquiet mais silencieux

30 janvier 2011 -

 

guerre_israel2.jpg

 

De notre correspondante à Jérusalem.
Le ministère israélien des Affaires étrangères a momentanément fermé son ambassade au Caire et enjoint ses citoyens à ne pas se rendre en Égypte. Sinon, point de commentaire. Car si les responsables israéliens ont les yeux rivés sur les émeutes qui secouent l'Égypte, ils restent motus et bouche cousue, respectant ainsi le mot d'ordre donné par le Premier ministre, Benyamin Netanyahou. Cependant, le travailliste Benyamin Ben Eliezer a déclaré:«Nous avons intérêt au maintien du régime de Moubarak», résumant ainsi la pensée dominante parmi les responsables Israéliens.

Quatre inquiétudes majeures

Netanyahou s'est entretenu, jeudi, avec de hauts responsables de l'armée et du renseignement afin d'évaluer la situation. Pour Israël, il y a quatre inquiétudes majeures:le risque d'émeutes à la frontière avec Gaza-de graves incidents ont eu lieu, hier, entre bédouins et policiers égyptiens dans la Rafah égyptienne, mitoyenne de la Rafah palestinienne; une diffusion de la révolte dans la rue palestinienne, d'autant que le soutien du président palestinien Mahmoud Abbas au président Moubarak est mal vécu par les Palestiniens; à moyen terme, une remise en cause du traité de paix israélo-égyptien, signé en 1979; et, enfin, une déstabilisation régionale. Pour Zvi Mazel, ancien ambassadeur d'Israël auCaire, la situation est préoccupante, car«l'Égypte est le plus grand pays arabe, et si le régime de Moubarak devait tomber, tout le Proche-Orient serait plongé dans le désordre». De son côté, Aluf Benn, journaliste au Haaretz, souligne que«sans Moubarak, Israël n'aura presque plus d'amis au Moyen-Orient, Tel Aviv ayant vu son alliance avec la Turquie s'effondrer l'an dernier». Quant à la population israélienne, elle s'inquiète aussi de la situation au Liban, où le nouveau Premier ministre, Najib Mikati, est soutenu par l'organisation islamiste du Hezbollah.

  • Catherine Dupeyron

 

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique
commenter cet article

commentaires