Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 14:50

Les événements d'Alger évoqués hier à la sortie d'une mosquée calaisienne

L'inquiétude de la communauté algérienne

samedi 19.02.2011, 06:00

La manifestation organisée samedi dernier à Alger aurait rassemblé 2000 personnes selon l'opposition. Combien seront-elles aujourd'hui?La manifestation organisée samedi dernier à Alger aurait rassemblé 2000 personnes selon l'opposition. Combien seront-elles aujourd'hui?

 

La communauté algérienne de Calais compte environ 300 familles, installées pour l'essentiel dans le quartier du Beau-Marais. Si la majorité d'entre elles conservent des liens étroits avec leur pays natal, elles affirment ne pas trop s'inquiéter des événements qui secouent actuellement l'Algérie.




A la sortie de la grande prière du vendredi, hier midi, rares étaient les fidèles de la mosquée Ettawba, rue Murillo à Calais, à vouloir s'exprimer sur l'actualité algérienne. Les discussions tournaient davantage autour du récent refus de la municipalité d'accorder un permis de construire pour aménager une salle au premier étage de la mosquée, en raison d'un manque de stationnement dans le quartier.



Les stigmates 

de la guerre civile 


Après avoir partagé un couscous, une fois rechaussés, de petits groupes se forment à la sortie de la salle de prières. Les langues se délient enfin. « L'Algérie n'aurait jamais dû se retrouver dans cette situation. Avec ses 157 milliards de dollars dans les caisses et ses réserves de pétrole, le pays devrait être riche. Mais le système corrompu ne permet pas au peuple d'en profiter », s'emporte Hicham, arrivé à Calais il y a dix ans. Abdelkhader approuve : « Ce que la population réclame, c'est le partage des biens et des gains. 70 % de la population algérienne a moins de 30 ans et il n'y a pas assez de travail pour tous ces jeunes. » Malgré de légitimes inquiétudes pour « la famille restée au pays », Hicham ne pense pas que l'Algérie sombrera dans le chaos. Les stigmates de la guerre civile qui a déchiré le pays dans les années 1990 sont encore trop présents. «  Le pays a trop souffert durant cette période et ne souhaite pas revivre ces années noires, assure le Calaisien. Même si, au quotidien, la population souffre, elle semble résignée. Toutes les familles ont au moins un des leurs qui a été tué durant la guerre. Les sacrifices ont assez duré. » Son voisin ne partage pas le même avis. « Une simple étincelle pourrait de nouveau embraser tout le pays. Car si le pays se structure peu à peu avec un réseau autoroutier enfin digne de ce nom et la construction de nombreux logements, il existe toujours une trop grande différence entre le peuple et les élites. » Malgré tout, l'association Foi et bienfaisance, qui anime la mosquée, n'entend pas rejoindre « Le printemps algérien », le collectif de soutien au mouvement pour le changement et la démocratie en Algérie qui vient de voir le jour à Boulogne-sur-Mer.

« Notre collectif a pour objectif d'exprimer son soutien au peuple algérien et porte les mêmes revendications », assure son fondateur. Parmi elles, « le changement et la démocratie, la levée immédiate de l'état d'urgence, l'ouverture des champs politique et médiatique, le respect des personnes et la consécration des libertés, une Algérie démocratique et sociale. » Le collectif participera à la manifestation de solidarité avec le mouvement populaire algérien qui aura lieu demain à 11 heures, dans le quartier de Wazemmes, à Lille.

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Vie locale Calaisis
commenter cet article

commentaires