Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 12:10




Kouchner nie tout en bloc"Il nie tout en bloc". Bernard Kouchner, très discret ces derniers temps, s'est offert une bonne cure d'indignations médiatiques. Après la publication du livre de Pierre Péan, "Le monde selon K.", les journalistes se sont enfin intéressés aux étranges factures qui lient le ministre des Affaires Etrangères à l'Etat gabonais. Le conflit d'intérêts que Bakchich avait révélé (avec les preuves) dès le 13 janvier(après six mois d'enquêtes) avait été injustement négligé par nos chers confrères. Mais cette fois, le scandale est étalé. Et Kouchner, sommé de s'expliquer, squatte journaux et télés depuis hier. Le French Doctor a adopté une attitude particulière pour se défendre en accusant Pierre Péan d'antisémitisme à son égard. En cause, une phrase ahurissante qui donne l'impression que l'origine juive de Bernard Kouchner constitue "le principal moteur de ses actes" [voir lemonde.fr]. Le journaliste écrit aussi de façon tendancieuse : "L'idéologie de Bernard Kouchner et Bernard-Henri Lévy est la haine du gaullisme et la philosophie politique qu'elle sous-tend : 'une indépendance nationale honnie au nom d'un cosmopolitisme anglo-saxon". Péan rapporte aussi une anecdote : Bernard Kouchner se serait levé pour l'hymne national anglais et pas pour la Marseillaise. 
Toujours est-il que le docteur a trouvé le credo de sa défense. 
Le ministre a débuté son offensive sur 
le site du Nouvel Observateur ("J'agace à gauche. Et aussi à droite"). Sur l'accusation de Péan "d'américanolâtrerie", Kouchner se défend avec moults sous-entendus : "Oui, il a écrit 'cosmopolite', ça vous rappelle quelque chose ? Les bras m'en tombent. Cette accusation est grotesque et nauséabonde".  Sans surprise, Kouchner s'estime victime d'une entreprise de déstabilisation ("J'ai quelques hypothèses. La première, c'est la jalousie"). Le modeste ministre conclut par de très curieux amalgames : "Certains réseaux me détestent. Lesquels ? Certainement les nostalgiques des années 1930 et 1940 et tous les révisionnistes, ceux d'hier et ceux qui aujourd'hui récrivent l'histoire du génocide tutsi au Rwanda". 
Même discours dans 
l'interview du Figaro : "Je suis l'objet de la publication d'un livre calomnieux, d'une entreprise de déstabilisation qui est évidemment politique mais aussi éditoriale". Et d'en rajouter une couche: "Lorsque je lis des phrases sur la «contre-France», je pense immédiatement à l'«anti-France» et cela me rappelle de façon répugnante une autre époque. Quand je suis accusé de «cosmopolitisme», j'y vois la même origine". 
Devant l'Assemblée nationale, Kouchner se lance dans un discours passionné dont il est friand : "De quoi m'accuse-t-on sur un livre de 320 pages à charges, sans aucune preuve ?" "Un livre qui fait de moi, ligne après ligne, un agent de l'étranger, un mauvais Français aux origines douteuses...", poursuit le chef du Quai d'Orsay. Kouchner répète son texte, la voix tremblante et le ton grave : "Tout au long de ce livre, fait d'amalgames et d'insinuations, d'allusions insidueuses, si je peux me permettre, il y a des mots. Il y a un certain nombre de passages et d'expressions très précises qui ne sont pas là par hasard et qui m'accusent de personnifier la "contre-idée" de la France. C'est à dire, l'anti-France. Le cosmopolitisme. L'accusation de cosmopolitisme, en des temps difficiles. Mesdames et messieurs les députés, ça ne vous rappelle rien ? Moi, si. Et je vais vous le dire : ça dépasse très largement ma personne". 
Rebelotte sur France 2. "Je suis un peu troublé par le ton de ce livre. Le moins qu'on puisse dire... Mais je ne veux pas faire de polémiques là-dessus...", dit le mari de Christin. "Je comprends qu'il ne faille pas attiser le feu dans une société en crise comme celle-là, où des glissades sont très possibles. Et je crains qu'il n'y ait, dans ce livre, quelques glissades que je ne soulignerait pas. Pas par charité mais parce que c'est un autre débat". Et il n'est pas du genre à changer de sujet...
►LM


envoyé par LCP-AN

envoyé par Ptite_Mule

Toujours prompt à donner son avis, le grand philosophe Bernard Henri Lévy a cru bon soutenir Kouchner sur France Info : "C'est pathétique ! C'est nauséabond et pathétique. Qu'est ce que c'est que ces mecs, ces petits mecs". BHL s'emporte : "Ce tissu de ragots, de petites histoires [...] Y en a marre [...] de ces petites saloperies !" Les problèmes de moralité posée dans le livre? "Mais je m'en fous !" "Il y a là quelque chose de profondément grotesque et franchement assez répugnant", ajoute BHL, habitué à adopter une ligne de défense similaire quand il est critiqué (voir un article de "la meute" de journalistes qui le pourchasse). Prière de ne pas déranger le philosophe pour débattre sur le fond des affaires de Kouchner.


envoyé par laboitafilms



Bernard Kouchner frankouchner

Le DR FRankouchner (Bernard Kouchner l'ignoble)
> Kouchner parle à Bakchich : vendre des armes à Khadafi est "un signe d'espoir"
> Kouchner dérape au Liban
> Kouchner au Kärcher
> Kouchner se prend et se reprend les pieds dans le tapis (persan)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Kouchner PS
commenter cet article

commentaires