Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 12:31

La « journée de la colère » se termine dans le sang en Libye comme au Yémen

vendredi 18.02.2011, 05:11  - La Voix du Nord

 L'armée bahreïnie s'est déployée en force hier à Manama, déterminée à rétablir l'ordre.L'armée bahreïnie s'est déployée en force hier à Manama, déterminée à rétablir l'ordre.

| PROCHE-ORIENT |

Les manifestations ont été violemment réprimées dans les pays arabes, régimes autoritaires en place depuis des décennies au Moyen-Orient. En 24 heures, on notait quatre morts à Bahreïn, au moins 14 en Libye et deux au Yémen où 25 personnes ont été blessées hier dans de nouveaux heurts. ...

 

Les exemples de leurs voisins qui ont provoqué en se mobilisant massivement la chute des présidents tunisien Ben Ali et égyptien Moubarak ont encouragé les contestataires dans des pays ayant en commun déficit démocratique, corruption, népotisme et incapacité des régimes à se renouveler.

Balles réelles

À Bahreïn, les forces anti-émeutes ont fait usage de gaz lacrymogènes mais également, selon l'opposition, de balles en caoutchouc. Des dizaines de blindés ont été déployés aux abords de la place et l'armée bahreïnie a pris toutes les mesures « préventives et fermes pour rétablir l'ordre et la sécurité ».

En Libye, au moins 14 personnes auraient été tuées lors d'affrontements entre forces de l'ordre et manifestants.

« Les forces de la Sécurité intérieure et des milices des comités révolutionnaires ont dispersé à balles réelles, une manifestation pacifique de jeunes », selon Libya Watch, une organisation de défense des droits de l'Homme basée à Londres.

Au Yémen, plus de 25 personnes ont été blessées dans de nouveaux affrontements à Sanaa entre étudiants et partisans du pouvoir, alors que l'armée se déployait en force à Aden, principale ville du sud du pays et autre foyer de contestation, au lendemain de manifestations d'une rare violence.

À Sanaa, les manifestants, estimés à quelque 6 000 personnes, pour la plupart des étudiants, ont été attaqués dès leur sortie du campus par des partisans du Congrès populaire général (CPG), armés de gourdins et de pierres.

À Aden enfin, l'armée s'est déployée en force et annonce contrôler la situation.

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Maghreb et Moyen-Orient
commenter cet article

commentaires