Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 13:18

 

Il faudra que l'on explique pourquoi un président de région prend parti pour une section socialiste plus que douteuse sur les élections cantonales.

 

Et pourquoi les médias passent en boucle les articles des socialistes en oubliant les sociaux démocrates



Une parité bien particulière

 

  

qui leur fait oublier leur principal opposant la droite et le FN

  

Mais non la peur c'est Philippe Blet et le MSDC

 

Et comment fait- il pour être populaire sur Calais 

De l'action et une proximité qui ne se fait pas dans les Superbes restaurants où leurs accords de complaisance nuisent à la ville



 Les menteurs menteurs de Calais (The Vito Corleone clan)

 

http://consciencepolitique.over-blog.com/article-la-grippe-h-1-henin-65616382.html

 

 

 

Serein, le Parti socialiste a lancé officiellement sa campagne des cantonales derrière son chef de file, Dominique Dupilet

 «Nous allons dans cette élection avec sérénité», a déclaré Dominique Dupilet. PHOTOS DELPHINE PINEAU«Nous allons dans cette élection avec sérénité», a déclaré Dominique Dupilet. PHOTOS DELPHINE PINEAU

|  VIE POLITIQUE |

Mercredi soir, à Lens, c'était un peu jour de gala pour le parti socialiste. Des couples en ...

 

veux-tu en voilà - Catherine Génisson, la première secrétaire de la fédération socialiste du Pas-de-Calais ayant annoncé que « la parité avait été respectée » - posant devant les photographes avant la grande photo de classe, en guise de top départ pour ces élections cantonales qui auront lieu, rappelons-le, les 20 et 27 mars.

Concernant 38 cantons seulement (les 38 autres ayant été renouvelés lors des dernières cantonales en 2008), ces élections, « dernière consultation citoyenne avant 2012 », représentent pour Catherine Génisson « la dernière possibilité de donner un coup de semonce à ce gouvernement . » Pour le plan d'attaque, car il y en a un, même si les socialistes sont confortablement installés dans 25 des 38 cantons disputés et que la majorité absolue est déjà conquise au conseil général, la première dame socialiste du Pas-de-Calais et le président du Département, Dominique Dupilet partagent la même feuille de route : une campagne orientée bien sûr vers les enjeux nationaux mais connectés aux réalités locales, Dominique Dupilet évoquant ici le risque de brouillage du message politique, tentant en vue de la présidentielle, une campagne basée surtout sur le bilan positif du conseil général en matière de solidarité notamment mais aussi sur les projets à venir, le Louvre-Lens ou encore les retombées souhaitées par le Département, établi en base arrière des Jeux Olympiques de Londres 2012. « La situation est un peu particulière. Etant donné que nous serons élus pour trois ans, ce sont des délais courts pour formuler des projets », a rappelé Dominique Dupilet à propos de la réforme territoriale de 2014. À signaler aussi que des accords d'unions dès le premier tour ont été passés avec le Parti radical de gauche et le mouvement républicain et citoyen.

Aucun doute ?

Si les socialistes partent donc confiants, Catherine Génisson n'a pas manqué de rappeler que ces cantonales allaient être difficiles dans la mesure où « elles ne sont adossées à aucune autre élection, la moitié seulement du Pas-de-Calais et de la France votera en mars prochain. » Pour lutter contre l'abstention qui guette cette élection, Dominique Dupilet parle de « campagne de terrain, avec porte-à-porte, réunion publiques et distribution de tracts. Pour les militants qui vont se mobiliser, ce sera une répétition pour 2012. » Et le risque Front national à Hénin-Beaumont ? « Ce n'est pas le canton où nous avons des craintes. À Hénin-Beaumont, le conseil général est très bien implanté et un très bon travail de proximité est accompli par nos élus », rassure Dominique Dupilet qui a confié redouter plutôt sa propre campagne dans le canton de Boulogne Nord Ouest, où il est candidat à sa succession. •

 

M. L.

  Et lui le Famtôme de Calais il fait le beau devant la télé on devrait intérroger quelques habitants ...........

 

"« Le socialisme dans le Calaisis, je n'en peux plus. Lors d'une réunion, on m'a dit que je ne représentais que 4 % d'une certaine communauté ethnique, s'indigne l'ex-candidate socialiste d'origine maghrébine. Je ne suis qu'un visage à mettre sur une affiche pour rapporter des voix. J'ai l'impression que le PS calaisien est devenu raciste. » Tout au long de la conférence de presse, les attaques contre le système socialiste s'enchaînent. Outre Malika Bouazzi, trois autres personnes sont présentes pour crier haut et fort leur soutien au parti de Philippe Blet. Ex-militant socialiste, Valéry Duval a en lui eu assez « d'un système qui s'apparente à une secte. J'ai rendu ma carte au mois d'octobre quand j'ai constaté que malgré le refus des militants, Philippe Vasseur serait le candidat du PS. On ne respecte plus l'avis de la base."

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales Calais
commenter cet article

commentaires