Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 07:23

 

 

 taser-msdc.jpg 

 

 

MSDC-Taser.JPG

 

 

 

 

 

Le Taser de la police tue en direct

Vidéo de l'homme étant électrocuté et frappé par la police

 

 

CHOC TASER : Un Malien tazé, gazé, décède.
 
Le Taser de la police tue en direct 2


 

 

Après avoir transformé les policiers en cow-boys agressifs qui se croient tout permis avec leurs flash-balls, Nicolas Sarkozy a décidé de les équiper du pistolet électrique Taser, une arme déjà utilisée dans 60 pays et qui rapporte de gros bénéfices à l'entreprise américaine qui la fabrique et dont le cours de bourse a été multiplié par 8 en 3 ans. C'est Dominique de Villepin qui a commandé les premiers Tasers pour la police française lorsqu'il était ministre de l'intérieur. Mais c'est Nicolas Sarkozy qui a décidé sa généralisation, avec 4000 exemplaires distribués à la police et à la gendarmerie.

Arme paralysante "non-létale", le taser est un pistolet qui tire 2 dards métalliques de 5 mm reliés à un fil électrique. La victime reçoit alors une décharge de 1500 volts dosée à 2 milli-ampères qui peut être renouvelée au besoin. Sous le choc de cette décharge, la communication entre les neurones et les muscles est interrompue pendant 5 secondes. La personne s'effondre au sol, incapable de bouger, ce qui permet aux policiers de la menotter facilement.

Le Taser est dénoncé par les organisations de défense des droits de l'homme, ceux que Nicolas Sarkozy appelle avec mépris les "droits-de-l'hommistes".
 

Extrait du communiqué d'Amnesty international à propos du Taser:

« Depuis juin 2001, plus de 150 personnes sont mortes aux États-Unis après avoir été touchées par une arme incapacitante - l'année 2005 ayant fait à elle seule 61 victimes -, et les chiffres continuent de croître. La plupart des personnes décédées avaient reçu des décharges multiples ou prolongées. Bien que dans la plupart des cas le décès ait été attribué à des facteurs autres que l'utilisation d'un taser &endash; tels qu'une lutte violente ou un "délire actif" associé à la consommation de stupéfiants &endash; dans 23 cas, le coroner a mentionné l'utilisation du pistolet paralysant comme cause ou cofacteur du décès. (...)

Les recherches qu'Amnesty International continue de mener sur l'utilisation de ces armes (...) montre que la plupart des personnes qui sont mortes après avoir été touchées par une arme paralysante étaient des hommes non armés qui ne semblaient pas menacer de tuer ou blesser qui que ce soit au moment où ils ont été électrocutés. L'utilisation d'un pistolet paralysant était souvent accompagnée du recours à des méthodes de contrainte et à des aérosols de produits chimiques incapacitants. Les recherches de l'organisation ont montré en outre que la plupart des personnes décédées avaient eu un arrêt cardiaque ou respiratoire sur place.

(...) L'organisation a également exprimé sa préoccupation quant au fait que les forces de sécurité des États-Unis continuent d'utiliser le pistolet paralysant comme un outil d'immobilisation d'usage courant plutôt que comme une arme de dernier recours. Dans certains services de police, l'utilisation d'un pistolet paralysant est autorisée si une personne refuse simplement d'obtempérer.

"Il est extrêmement préoccupant que les armes paralysantes continuent d'être utilisées dans des circonstances où le suspect ne constitue pas une menace réelle pour les policiers, le public ou lui-même, et ce d'autant plus que leur utilisation suscite des inquiétudes en terme de sécurité", a déclaré Susan Lee (directrice du programme Amériques à Amnesty).

Amnesty International est en particulier préoccupée par le fait que des personnes vulnérables tels que les enfants, les infirmes, les femmes enceintes et les personnes ayant une maladie mentale soient aussi soumises à ces décharges électriques, qui sont assimilables dans certains cas à de actes de torture ou des traitements cruels, inhumains ou dégradants. »

 

De son coté, la société Taser qui affirme que les personnes décédées étaient préalablement plus fragiles (maladie, alcool, drogue etc), et qu'elles seraient mortes de toute façon à brève échéance, le choc électrique n'étant donc pas la cause principale du décès. Par ailleurs, le modèle M26 mis en cause aux Etats-Unis est déjà ancien, l'arme ayant été améliorée depuis, avec un cycle de décharge ajusté pour éliminer tout danger. Le modèle utilisé en France, le X26, est par ailleurs équipé d'une caméra témoin pour limiter les usages abusifs par les policiers. La société Taser met aussi en avant le fait que son pistolet s'avère moins dangereux que les autres moyens utilisés par les policiers pour une interpellation (armes à feu, balles en caoutchouc, matraques, coups de pied, etc). Le slogan de la société est même "Taser sauve des vies chaque jour".

Il n'en reste pas moins qu'une décharge électrique est très douloureuse. L'arme peut donc être utilisée comme un instrument de torture idéal, qui inflige une douleur insuportable en minimisant le risque de décès. Tout dépend donc de l'usage qui en sera fait dans la pratique par les policiers.


 

images: © Taser International

 

 

Fiche technique du Taser X26

Puissance à la sortie: 50.000 volts, dosés à 2 milli-ampères
Puissance à l'arrivée: 1.500 volts
Longueur du fil de cuivre reliant les fléchettes au pistolet: 11 mètres
Propulsion pour l'expulsion des fléchettes: cartouche d'azote comprimée
Visée à rayon infrarouge
Coût: 1000 euros

 

Bientôt, le Taser sans fil

Bientôt disponible, le Taser XREP est une version sans fil qui tire une cartouche électrique au lieu des fléchettes. Cela lui permet d'atteindre sa cible à 30 mètres au lieu de 11 pour ses prédécesseurs.

 

 

 

A voir absolument, ce reportage sur le taser et son utilisation aux aux Etats-Unis,
avec de nombreux témoignages sur les violences policières au taser
.

 

Autre document vidéo, une femme automobiliste tasée par des policiers américains

 

Un automobiliste tasé 3 fois de suite par un policier aux Etats-Unis

 

Toujours aux Etats-Unis, une jeune manifestante tasée par des policiers
alors qu'elle était déjà à terre.


Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans France
commenter cet article

commentaires