Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 20:03

BNP Paribas grosse banque monde actifs Bloomberg Les actifs de BNP Paribas dépassent le PIB de la France les actifs de bnp paribas depassent le pib de la france 8423

Oïez, oïez citoyens. Début novembre, BNP Paribas devenait la plus grosse banque du monde en termes d'actifs, selon Bloomberg (*). Cocorico !!! Euh... Cocorico ? Oups, ‘fallait pas en parler ? Désolé...

BNP Paribas, plus grosse banque du monde

Le décompte de Bloomberg a de quoi faire frémir. Les actifs de BNP Paribas ont augmenté de 34% sur les trois dernières années, pour atteindre 2 240 milliards d'euros... soit plus que les actifs de Bank of America (la plus grande banque américaine) et de Morgan Stanley réunis ! Et, surtout, plus que le produit intérieur brut (PIB) français ! Logiquement, une telle niouze aurait dû faire les choux gras de la presse nationale, toujours prompte à enfourcher le coq pour hisser haut notre magnifique drapeau tricolore. Sauf qu'il aurait été difficile d'évoquer cette étude sans... rapporter l'analyse qui va avec.

La France, nouvelle filiale de BNP ?

Car Bloomberg affirme aussi que l'exploit de BNP Paribas a été rendu possible par la nonchalance du législateur français, qui se moque totalement de la régulation bancaire, en flagrante opposition avec les envolées lyriques de Nicolas Sarkozy... devant les caméras tout du moins. Résultat : d'une part, BNP possède certainement l'un des ratios de capitalisation les plus faibles de la place européenne, et, d'autre part, la France (avec l'aide de l'Allemagne) s'emploie systématiquement à torpiller les propositions de régulation avancées dans le cadre des négociations internationales en cours (Bâle III). Au grand dam de la Suisse, de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis, qui ont déjà commencé à serrer la vis.

BNP, à la merci de la Grèce, de l'Irlande...

Nos banques ne parient pas sur des produits aussi moisis que les subprimes. Certes. Mais il ne faudrait pas oublier que BNP Paribas est exposée à hauteur de 15% de son capital sur la zone (à forte activité sismique) Portugal-Irlande-Grèce-Espagne. Et si l'on rajoute la Belgique et l'Italie, on atteint les 75%. Pas franchement rassurant, alors que les rumeurs d'aggravation de la crise économique se font de plus en plus précises. Une réunion d'urgence des ministres européens est d'ailleurs planifiée, ce soir, sur le sujet. Le risque systémique français grandit, tous les jours, au rythme de la goinfrerie bancaire de nos joyeux financiers. Et la France se retrouve dans la situation de l'Irlande, en début d'année dernière. Que BNP éternue et c'est la France qui s'enrhume.

Le "gars qui va payer pour tout ça"...

"Les banques françaises ne seront sans doute pas soumises à des règlementations très strictes, à cause de leur importance économique" a déclaré Dirk Hoffmann-Becking, un analyste londonien de Sanford C. Bernstein. Introduire des règles plus rudes reviendrait à "réduire leur gagne-pain, et le gars qui va payer pour ça, c'est le consommateur français" conclut-il. Prions pour que les analystes ne se mettent pas à avoir raison...

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans FMI
commenter cet article

commentaires