Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 08:50

Calaisis TV se sépare de six salariés

Les suppressions de postes ont été confirmées hier

Les salariés de Calais TV « stupéfaits » par les méthodes de leurs responsables

mardi 25.01.2011, 06:00

Dans un communiqué, les salariés évoquent comme échéance la fin du mois de juin. Elle pourrait être décisive.Dans un communiqué, les salariés évoquent comme échéance la fin du mois de juin. Elle pourrait être décisive.

 

Hier, les salariés de Calaisis TV ont participé comme prévu à une très longue réunion d'information - notre édition de dimanche.


Au sortir de cette rencontre avec leur direction, ils ne semblaient guère rassurés pour leur avenir.


Le magazine de Calaisis TV, hier, ne se terminait pas par l'habituelle formule « au revoir et à demain ». Enregistré en fin de matinée, il faisait aussi état des déclarations du président de l'association de gestion de la télévision locale, Alain Potier. Ce dernier annonçait quatre non-renouvellements de contrats CAE et deux licenciements dans la structure. Les salariés l'ont appris par voie de presse. «  Nous avons été stupéfaits d'apprendre cela par voie de presse, même si les difficultés économiques de la télé ne sont pas nouvelles et qu'elles datent de 2007 », râlaient furieux les salariés, hier soir. Cela donnait le ton de la réunion d'informations générales à laquelle tous ont été invités en début d'après-midi. Une assemblée générale des salariés a été organisée dans l'urgence, hier matin. C'est là qu'a été prise la décision de supprimer la formule du « A demain » à la fin du magazine. Au cas où... La réunion avec les salariés aura duré près de trois heures. Trois longues heures durant lesquelles les craintes ont été confirmées : une situation financière très fragile, la difficulté de mener à bien des partenariats ou des productions qui auraient pu contribuer au financement de la TV. Et donc la nécessité de supprimer ces six postes.



En quête de soutiens 

« Depuis plusieurs mois, nous avons été sensibilisés aux difficultés financières qui pesaient sur la chaîne sans en connaître pour autant la gravité », résument les salariés via un communiqué. Et lorsque certains se sont risqués à demander de plus amples renseignements sur l'état de ces finances, ils étaient accueillis avec une fin de non-recevoir ferme et sans appel, sous prétexte que « cela ne regarde pas les salariés ».

Malgré ce contexte, l'équipe a décidé de continuer à travailler, de continuer à assurer les programmes malgré la coupe sombre dans l'effectif. Cela sera-t-il suffisant pour remettre le navire télévisuel à flots ? Les salariés en doutent. « Pour le moment, estiment-ils, aucune solution pour redresser la situation financière de Calaisis TV de manière durable et éviter les suppressions de postes annoncées n'a été présentée... » Et de rappeler que le personnel de la chaîne s'est investi « à son échelle » à travers des partenariats et a mis tout en oeuvre pour trouver des financements complémentaires. Plusieurs projets sont en cours « mais tant que ce n'est pas signé... », clamait le président Potier à la veille de cette réunion.

De son côté, le président de la communauté d'agglomération Cap Calaisis, le principal financeur de la télévision locale, a rappelé clairement ses positions  - voir encadré. Sur le marché de la publicité, la crise est encore là et rend toujours les annonceurs frileux. Mais pointer du doigt le coût engendré par les nouveaux modes de diffusion est peut-être aussi un raccourci facile puisque les différents opérateurs n'ont certainement pas manqué de présenter des devis avant de travailler avec Calaisis TV.

Les salariés, eux, en appellent aujourd'hui à tous les élus du conseil d'administration de la structure pour « soutenir le personnel et envisager des solutions rentables afin de pouvoir maintenir l'intégralité des programmes ». Et donc, maintenir les emplois. Elles sont aujourd'hui seize personnes concernées si l'on inclut les six postes supprimés.

Laurent GEUMETZ

Vos réactions sur www.nordlittoral.fr Malgré nos nombreuses sollicitations, ni le président Alain Potier ni le directeur Emmanuel Bécour ne se sont exprimés à l'issue de cette réunion.
 
Nord Littoral
 
 .Et Nos députés ? On remarquera le silence de Nos députés Cocquenpot Dupilet et de Philippe Vasseur conseiller régional Par contre pour se taper des poses ils sont là devant les caméras
a voir aussi

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Vie locale Calaisis
commenter cet article

commentaires