Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 14:08
Marine Le Pen, lors d'une conférence de presse le 7 mars 2011

Marine Le Pen, lors d'une conférence de presse le 7 mars 2011 HALEY/SIPA

POLITIQUE - La présidente du Front national se montre pourtant confiante à la sortie du bureau de vote...

La présidente du Front national Marine Le Pen a déclaré ce dimanche qu'elle ne considèrerait pas comme un «échec» l'absence de tout conseiller général à l'issue du second tour des cantonales, mais comme «une déception», après avoir voté à Hénin-Beaumont. «Ce ne serait pas un échec, mais ce serait une déception», a affirmé Le Pen à la sortie du bureau de vote.

>> Suivez tous les événements de ce second tour en direct par ici

«Un échec non, parce que la victoire et le succès nous l'avons, je crois, déjà enregistré dès le premier tour, mais ce serait une déception, étant entendu que nous avons des élus dans les conseils régionaux, sans d'ailleurs que ça ne suscite aucun cri d'effroi de la classe politique», a-t-elle ajouté.

«On a déjà créé une belle surprise au premier tour»

«Par conséquent je pense qu'il serait tout à fait scandaleux, si nous n'avions pas d'élus, de voir que plus de 20% des électeurs seraient privés de représentation», a-t-elle poursuivi. La présidente du FN a estimé qu'il faudrait alors s'interroger «sur ces modes de scrutin qui ont été fabriqués pour mettre de côté la voix de millions d'électeurs».

>> Si vous voulez tout comprendre aux élections cantonales, c'est par là

«On a déjà créé une belle surprise au premier tour, eh bien il n'y a plus qu'à espérer qu'il y ait une belle surprise au second, et montrer que le Front national est bien présent et bien placé», a déclaré la présidente du FN, qui s'est dite «confiante». «Nous avons fait tout ce qui a été possible pour d'abord créer un intérêt pour cette campagne des cantonales (...) et j'espère que les électeurs vont se déplacer en masse et qu'il y aura un sursaut de participation aux cantonales comme on avait pu l'enregister aux dernières élections régionales», a-t-elle estimé.

>> Les compétences du conseil général en images, c'est par ici

«On a frôlé les 20% dans les 1.450 cantons où nous étions présents, je crois que ceci nous fait apparaître comme une force absolument incontournable, notamment pour les futures élections présidentielle et législatives», a-t-elle ajouté. Marine Le Pen était accompagnée du nouveau secrétaire général du FN Steeve Briois, qui a glissé son bulletin dans l'urne juste après elle. M. Briois est arrivé en tête au premier tour avec 35,88% des voix dans le canton de Montigny-en-Gohelle, devant le conseiller général socialiste sortant Jean-Marie Picque (31,2%). Mais celui-ci dispose cependant d'une réserve de voix à gauche: Pierre Ferrari (socialiste dissident) a recueilli au premier tour 10,27% des suffrages, Edmond Bruneel (PCF) 8,93% et Régine Calzia (EELV) 5,47%.

«On a fait ce qui fallait. (...) Un jour ou l'autre nous battrons le parti socialiste à Hénin-Beaumont», a déclaré M. Briois, qui, avec Marine Le Pen en seconde position sur sa liste, avait failli remporter les municipales dans la ville en 2009.

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Front national
commenter cet article

commentaires