Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 08:36

Laura Hyart, mère de Lola : « Je n'ai rien à me reprocher »

jeudi 03.02.2011, 06:00

Laura Hyart, 18 ans, est issue d'une fratrie de onze enfants. Elle affirme aujourd'hui ne plus «oser sortir toute seule». Laura Hyart, 18 ans, est issue d'une fratrie de onze enfants. Elle affirme aujourd'hui ne plus «oser sortir toute seule».

 

Un nourrisson de sept semaines est décédé mercredi dernier à la suite de coups. Le principal suspect, son père, est en détention provisoire à Longuenesse.


La mère, Laura Hyart, nie les affirmations de l'entourage de son ex-compagnon.


Laura Hyart n'a que 18 ans et avait encore trois enfants jusqu'à la semaine dernière, avant la mort de Lola. Agée de sept semaines seulement, elle est décédée mercredi dernier, des suites de nombreux coups mortels reçus sur la tête. Le principal suspect, son père, Frédéric Dupuich, est actuellement en détention provisoire à la prison de Longuenesse.

La toute jeune mère de famille, placée la semaine dernière en garde à vue, puis libérée, ne comprend toujours pas ce qui s'est passé. « Il avait arrêté de boire. Pour cela, il avait suivi un traitement. Certes, il avait des penchants dépressifs, mais il s'occupait bien de Lola. Je n'arrive toujours pas à croire qu'il ait pu frapper ainsi ma fille », raconte-t-elle.

Laura Hyart revient sur cette tragique soirée. « Je suis allée chez une copine avec ma fille Luna. C'est lorsque je suis rentrée que j'ai trouvé Frédéric complètement ivre et ma fille abîmée. » Lors de sa garde à vue, elle a d'abord déclaré que Lola avait été agressée par des migrants. « C'est Frédéric qui m'a dit de répondre ça. J'étais traumatisée, je disais oui à tout. » Pour elle, il est celui qui a porté les coups mortels sur sa fille. « De toute façon, c'est lui ou c'est moi. Je sais ce que j'ai vu. »

Actuellement sans emploi

Leur couple battait de l'aile depuis quelque temps. « Il allait voir ailleurs et me faisait passer pour une fille jalouse et folle. » Elle conteste donc les propos du père et de la belle-mère de Frédéric Dupuich. « Jamais je ne l'ai empêché de sortir  ! Sa belle-mère a dit qu'elle n'a pas voulu monter chez moi car elle sentait du danger. Alors pourquoi n'a-t-elle rien fait ? Elle dit aussi qu'elle et son mari n'ont jamais vu leurs petits-enfants. Alors pourquoi venaient-ils régulièrement manger chez nous ?» La semaine dernière, le Parquet a conclu qu'elle n'était pas présente au domicile au moment des faits et que c'est elle qui a appelé les secours. «   Un coup, il dit que c'est lui, un coup il dit que ce n'est pas lui. Mais en même temps, il ne m'accuse pas. Et il veut se faire passer pour fou. » Au-delà des griefs familiaux, c'est bien de la perte d'un enfant qu'il s'agit et il faudra bien en faire le deuil. « Je n'ose plus sortir toute seule. J'ai peur du regard des gens. J'en fais des cauchemars la nuit. Je n'ai pas de projet. Je ne pense pas à l'avenir. J'attends que ça se passe. » Actuellement sans emploi, elle devait travailler dans la restauration. Son autre fille, Luna, qu'elle a eue avec Frédéric Dupuich, a été placée en famille d'accueil. « Dans quelques jours, je vais aller voir le juge des enfants pour savoir quand je pourrai la récupérer. » Actuellement l'enquête suit son cours. Le principal suspect doit être réentendu prochainement par un juge d'instruction. Quant à Lola, elle sera enterrée demain.

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Faits Divers
commenter cet article

commentaires