Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 21:38

 

Municipales 2014 : Alain Testa et Delphine Ajuto préfèrent jouer les tortues plutôt que les lièvres

mercredi 02.02.2011, 05:10 - La Voix du Nord

 Secondé par Delphine Ajuto, Alain Testa a d'ores et déjà lancé sa candidature pour les municipales.Secondé par Delphine Ajuto, Alain Testa a d'ores et déjà lancé sa candidature pour les municipales.

| GRANDE-SYNTHE |

dunkerque@lavoixdunord.fr PHOTO « LA VOIX »

En toute discrétion, Alain Testa a ouvert, voilà un an, un blog annonçant sa candidature pour les municipales de 2014. Plutôt que courir, l'ancien directeur de campagne d'André Demarthe a voulu partir un peu plus tôt qu'à point pour présenter sa démarche originale aux électeurs. « Cette aventure est née après les dernières élections municipales, rappelle le directeur de la communication de la communauté d'agglomération du Calaisis. Nous nous sommes dit qu'il existait une autre vision et un autre projet à porter. » Pourquoi ce « nous » ? Parce que Delphine Ajuto, élue voilà trois ans sur la liste de Félix Tertulliani, l'accompagne. « Ça ne pose pas de problème, assure-t-elle.

Je suis élue d'opposition, j'irai au bout du mandat. 2014, c'est autre chose, il faut aller vers l'avenir. Je partage les idées et le projet d'Alain, qui était le directeur de campagne de Félix Tertulliani. » Le duo (soutenu par Christian Hogard, leur directeur de campagne, ancien attaché parlementaire de Jean Le Garrec) affirme que des propositions concrètes seront présentées en temps voulu. Avenir et éducation sont les maîtres mots d'un discours qu'il rôdent depuis plusieurs semaines. « Nous avons une autre vision que celle d'un promoteur immobilier, lâche Alain Testa. Le maire a dépensé 200 millions en un mandat et demi. Il a construit des bâtiments publics dont il faudra assurer le fonctionnement dans un contexte de réduction des budgets municipaux. » Coup de griffe à Damien Carême, dont le retour au PS local en 2002 avait incité Alain Testa à quitter le giron socialiste ? « Ce n'est absolument pas une démarche contre Damien Carême. Nous présentons autre chose. Selon nous, l'éducation est la base de tout. Du bien-vivre ensemble comme de la réussite individuelle. On pense à une antenne de l'Université sur les métiers de la ville. À une maison de la solidarité dans chaque quartier. À se doter d'un centre-ville digne de ce nom. Au Puythouck, qui devrait être un centre de loisirs permanent. Il faut aussi préparer l'avenir par la diversité économique : on ne peut pas tout parier sur ArcelorMittal. » Pas question pour le ticket Testa-Ajuto de jouer au lièvre et de sortir au grand jour quelques semaines seulement avant le scrutin puisqu'ils n'ont le soutien d'aucun parti. « L'essentiel est qu'aux yeux des Grands-Synthois, nous apparaissons déjà comme crédibles, assurent-ils.

 

On prend le temps de convaincre et de rassembler autour d'un projet municipal, humain et pas politique. » La constitution d'une liste est loin d'être une priorité aujourd'hui. « On pourrait déjà donner 35 noms mais on se laisse le choix de rencontrer des gens intéressants durant trois ans. On veut construire la démarche la plus large possible. On avance pas à pas. Doucement mais sûrement.

 

 » Et de se hâter avec lenteur. •

Alain Testa revisite à sa manière la fable de La Fontaine, « Le Lièvre et la Tortue ». Trois ans avant le scrutin municipal de 2014, l'ancien directeur de campagne d'André Demarthe se porte (déjà ?) candidat. Avec Delphine Ajuto, conseillère municipale d'opposition, le quadragénaire peaufine «  un projet qui fera la part belle à l'éducation, dans tous les sens du terme, et qui prépare l'avenir de Grande-Synthe ».

 

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Calais local
commenter cet article

commentaires