Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 12:42

Quand Sarkozy était un grand admirateur de Céline

 

Nicolas Sarkozy en 2006 sur France 5. 

 Nicolas Sarkozy en 2006 sur France 5. | France 5

C'était fin 2006, dans l'émission culturelle "Chez FOG". Nicolas Sarkozy était encore ministre de l'Intérieur. Invité à débattre avec trois écrivains, il n'avait pas tari d'éloges sur l'ermite de Meudon. Il l'avait encensé.

"Pour moi, c'est l'expression d'un génie romanesque à l'état pur."
"Le Voyage au bout de la nuit est un livre à nul autre pareil."

"L'oeuvre est plus grande que celui qui l'écrit."
"On ne peut pas réduire une oeuvre à la dimension de la personne qui l'a écrite."

"J'aime l'oeuvre, enfin une partie, de Céline."
"On peut adorer une oeuvre et détester celui qui l'a écrite."

 


Sarkozy Chez FOG

Si Sarkozy admirait tant que ça l'oeuvre de Céline, il l'aurait célébré comme il se doit. Il l'aurait défendu bec et ongles. Il aurait dit, "Désolé, M. Klarsfeld, mais Céline est mon écrivain préféré. Alors pas touche à Céline". Il n'aurait pas accepté qu'on touche à un cheveu de Céline. Il aurait insisté sur l'oeuvre de Céline, sur le fait qu'il faut séparer l'homme et l'oeuvre. Il n'aurait pas laissé Frédéric Mitterrand se ridiculiser en se désavouant, et le ridiculiser par la même occasion.

Mais il faut croire que Céline ne l'intéresse pas tant que ça. Il avait dit ça pour se faire mousser, pour passer pour ce qu'il n'est pas : un homme cultivé, qui lit les grands textes. Il s'était servi de Céline pour un voyage au bout de la nuit élyséenne.

Ah ça joue les grands admirateurs de Céline, ça va jusqu'à réciter sur un plateau de télévision du Céline pour épater la galerie, mais quand il s'agit d'assumer ses choix

 

ALORS POURQUOI MENTEUR MENTEUR

Céline des célébrations nationales ?

Vendredi, le ministre de la Culture a accédé à la demande de Serge Klarsfeld en radiant Louis-Ferdinand Céline des calendrier des célébrations nationales. Ce samedi, il se justifie.

Louis-Ferdinand Céline en 1951
Louis-Ferdinand Céline en 1951 SIPA

«Déposer une gerbe aux pieds de Céline au nom des valeurs de la République, ce n’est pas possible», a déclaré Frédéric Mitterrand ce samedi, pour expliquer sa décision de rayer le nom de Louis-Ferdinand Céline des célébrations nationales.

Avant de prendre sa décision, le ministre de la Culture a expliqué qu’il avait relu Bagatelle pour un massacre, pamphlet que Céline a publié en 1937 et dans lequel il affichait, pour la première fois, son antisémitisme. «Ca m’a suffit», a-t-il expliqué, rapporte Le Figaro.fr. «Le talent de Céline était jusque dans les textes abominable», a relevé Mitterrand, estimant que l’auteur avait de toute façon bénéficié de la «plus grande célébration que peut espérer un écrivain français en étant dans la collection de la Pléiade».

L’auteur de Voyage au bout de la nuit et de Mort à Crédit était inscrit dans le recueil des célébrations officielles aux côtés de Blaise Cendrars, Franz Liszt, André Leroi-Gourhan ou encore Georges Pompidou. S’il est l’un des auteurs les plus traduits au monde, Louis-Ferdinand Céline (1894-1961) est aussi marqué du sceau de l’antisémitisme et de la collaboration pour avoir rédigé de nombreux pamphlets sur les Juifs.

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique
commenter cet article

commentaires