Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 01:30

Quel programme !
Alexandre Van Kerkhove du Nouveau Centre s'est soit trompé d'élection, soit il est en avance de trois ans....
Pour les cantonales, parler de hausse des impôts locaux, de la destruction du patrimoine local, de la saleté de la ville, des emplacements réservés aux propriétaires et d'une gestion efficace des poubelles, c'est de l'escroquerie !
S'il est élu conseiller général, comment pourra-t-il agir sur ces dossiers ? En voila une bonne question...

Echos la voix du nord

 

 

L'ancien ministre de la Défense soutenait deux candidats calaisiens de son parti hier midi

vendredi 04.03.2011, 06:00

Alexandre Van Kerkhove, Hervé Morcrette et Hervé Morin.Alexandre Van Kerkhove, Hervé Morcrette et Hervé Morin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

Hervé Morin, né le 17 août 1961 à Pont-Audemer (Eure), est un homme politique français.

Député de la 3e circonscription de l'Eure de 1998 à 2007 et président du Nouveau Centre depuis 2008, il est ministre de la Défense des deux premiers gouvernements de François Fillon. Il quitte le gouvernement le 14 novembre 2010, au moment de la nomination du gouvernement François Fillon III.

 

Venu soutenir ses deux candidats du Nouveau Centre, Hervé Morin, leader de ce parti politique, et ancien ministre de la Défense, était hier midi sur Calais.

La campagne présidentielle de 2012 n'est pas encore commencée. Mais l'homme discourt comme si c'était le cas. Venu soutenir les deux candidats Nouveau Centre qui se présentent aux élections cantonales sur Calais Centre (Alexandre Van Kerkhove) et sur Calais Nord-Ouest (Hervé Morcrette), Hervé Morin, ancien ministre de la Défense et chef de file du Nouveau Centre, s'est déplacé hier « sur ses terres », rappelant avec fierté ses origines « ancestrales » dans le Nord-Pas-de-Calais, notamment avec le Boulonnais : «  Mon patronyme est lié avec cette région », affirme-t-il avec fierté. En éludant rapidement le fait que, lors des législatives de 2007, il avait mis comme candidat dans des circonscriptions du département des membres de sa famille, et également son chauffeur du côté du bassin minier : « Il fallait remplir les caisses d'un parti naissant », déclare-t-il sobrement. Faisons du passé table rase. Priorité accordée d'abord au soutien des candidats calaisiens puis du Pas-de Calais, qui étaient venus en masse à l'hôtel des Dunes à Blériot-Plage hier à midi.

Ancien ministre de la Défense, débarqué de son poste par Nicolas Sarkozy, Président de la République, Hervé Morin est très remonté contre le pouvoir en place. Officiellement « pas en campagne » pour les élections présidentielles. « Mais presque ».

Rappel :
La campagne présidentielle de 2007

Très impliqué dans la campagne électorale pour la présidentielle de François Bayrou en 2007, il s'oppose à la stratégie de troisième voie de ce dernier après le premier tour1, et appelle à voter pour Nicolas Sarkozy.



« Nous avons les meilleurs candidats » c'est  Qui  ???? 


Le chef de file du Nouveau Centre pense déjà à l'échéance présidentielle de 2012, même si la prochaine échéance politique concerne pour le parti 50 cantons en France, dont deux sur Calais. Durant son passage dans la Cité des Six Bourgeois, il n'a pas cessé de critiquer la politique du Gouvernement, faisant référence « aux vacances d'une certaine ministre en Tunisie » à « l'accumulation des mandats d'un certain super-ministre », condamnant ce cumul des mandats mais reconnaissant toutefois qu'il n'est pas « un exemple sur ce sujet », lui qui exerce plusieurs fonctions « pour éviter que la Gauche ne prenne de l'emprise sur son secteur  ».  

(rappellons que Hervé Morin n'a quitté le gouvernement que fin 2010 longue très longue sa prise de conscience)
remercié par Nicolas Sarkosy certainement pas de son plein gré (probablement  le résultat d'un deal en 2007 sa nomination a la défense ) 
l'accumulation des mandats d'un certain super-ministre », Ah oui ?
   2010  Député de la 3e circonscription de l'Eure 
      Depuis mars 2001 : maire d'Épaignes

 

 

Mais pour Calais, Hervé Morin n'a aucun doute : « Nous avons les meilleurs candidats ». Le chef du Nouveau Centre ne prédit pas une victoire dans les cantons où Hervé Morcrette et Alexandre Van Kerkhove se présentent mais il affiche une grande confiance : «  On peut au moins battre les candidats de la majorité présidentielle ». Et le leader du Nouveau Centre, tout comme les deux candidats, de penser « réaliser de très bons scores dans leurs cantons ».

Entre le Modem et le Parti Radical de Jean-Louis Borloo, Hervé Morin sait où situer le Nouveau Centre : « Nous représentons l'extrême Centre. Le Centre neutre n'existe pas. Nous ne sommes ni de gauche ni de droite. Nous voulons incarner une nouvelle démocratie et apporter de nouvelles idées . Nous ne sommes pas un Centre où résident les Bisounours et où tout le monde s'aime. Nous avons connaissance de la réalité des choses et de ce monde ».
 
Le nouveau centre est un nouveau parti centriste imaginé par le Duo Sarko Morin  pour ratisser chez François Bayrou rien d'autre

  Afficher l'image en taille réelle

 

Hervé Morin à la droite de André Santini 

 

 

Pour ces élections cantonales, le Nouveau Centre repose pour le Calaisis sur « deux candidats de terrain ». Le Nouveau Centre mise sur quatre valeurs : « respect, humilité, écoute et surtout proximité ». Hervé Morin, tout comme les deux candidats calaisiens, insiste sur les « projets à mettre en place concernant la vie associative, les particuliers, les communes et les communautés de communes ». Mais l'ancien ministre n'oublie pas qu'il erre sur une terre où la question des migrants pose problème. Pour Hervé Morin, et ses deux candidats calaisiens du Nouveau Centre, le sujet est « avant tout une question européenne  ». Pour le parti centriste, c'est à « l'institution européenne de régler le problème » et Hervé Morin d'affirmer que « la ville de Calais, mais surtout la France, n'est pas en mesure de régler cette situation, notamment en raison des accords de Schengen ».
UMP FN PS de méche pour pourchasser les migrants   

Après le discours du leader du Nouveau Centre, Hervé Morcrette et Alexandre Van Kerkhove ont pris la parole. Les deux hommes ont tenu à parler de «  proximité » et « d'humanité », valeurs qu'ils souhaitent associer à leurs campagnes électorales, et ont raconté chacun leur parcours personnel et professionnel dans les cantons où ils se présentent : « Nous sommes confiants. Nous restons modestes sur nos chances de victoire mais déterminés à vouloir bien faire pour nos cantons », déclarent les deux candidats calaisiens. La visite d'Hervé Morin ne boostera certainement pas la popularité des deux candidats du Nouveau Centre mais nul doute que ce soutien leur apportera au moins crédibilité et confiance.

 


 

 Hervé Morin n'a aucun doute : « Nous avons les meilleurs candidats ». qui ne savent pas ce que sera leur mission !

Quel programme !
Alexandre Van Kerkhove du Nouveau Centre s'est soit trompé d'élection, soit il est en avance de trois ans....
Pour les cantonales, parler de hausse des impôts locaux, de la destruction du patrimoine local, de la saleté de la ville, des emplacements réservés aux propriétaires et d'une gestion efficace des poubelles, c'est de l'escroquerie !
S'il est élu conseiller général, comment pourra-t-il agir sur ces dossiers ? En voila une bonne question...

Echos la voix du nord

 

 


 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Vie locale Calaisis
commenter cet article

commentaires