Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 16:56

Gendarmerie (photod'illustration).Gendarmerie (photod'illustration). | MaxPPP

Dans leurs boîtes aux lettres, lundi matin, les habitants de Kirrwiller, dans le Bas-Rhin, ont trouvé un message de la gendarmerie. 

Un message invitant tout un chacun, dans un contexte de hausse des cambriolages, à signaler "toute personne d'apparence pays de l'Est."

Selon les DNA, cette note n'était pas destinée aux habitants, mais aux maires du canton de Hochfelden.

Depuis plusieurs semaines, les gendarmes de la communauté de brigades de Truchtersheim-Hochfelden font face à une recrudescence de cambriolages. Le plus souvent selon le même mode opératoire : l'après-midi ou en fin de journée, en brisant une vitre ou le barillet de la porte. Le plus souvent, aussi, de l'argent ou des bijoux sont dérobés.

Toujours selon les DNA, le commandant de la brigade a pris le taureau par les cornes, et adressé un mail à tous les maires du canton. Il les y invite à signaler aux gendarmes "tout comportement suspect d’individus étrangers à la commune, et plus particulièrement les personnes originaires des pays de l’Est et des Balkans (Roumains, Croates, Serbes, Bulgares, etc.)."

Avant de conclure : "Il faut nous signaler toute personne d’apparence pays de l’Est séjournant dans vos communes. Il ne faut pas avoir de crainte de déranger la gendarmerie, c’est uniquement de cette façon qu’on arrivera à enrayer le phénomène de cambriolages. Pensez aux victimes."

Ce que le commandant n'avait pas prévu, c'était que le maire de Kirrwiller, Patrice Dietler, qui, ne faisant pas partie du même canton, n'avait pourtant pas reçu le mail, le récupère et le fasse distribuer.

Interrogé par les DNA, le maire de Kirrwiller ne voit pas le problème : "On a remarqué que des camionnettes blanches circulent dans le village. Mieux vaut prévenir que guérir." 

Egalement contacté par les DNA, le commandant le groupement de gendarmerie du Bas-Rhin Patrick Touron répète que cette note ne devait pas tomber dans les mains des habitants. Et dénonce "la grande maladresse" du maire de Kirrwiller, d'autant plus "malheureuse" selon lui que leur souci est justement "de ne pas faire de discrimination." 

Et Patrick Touron d'insister : "Il y a une véritable pédagogie de la part de mes gendarmes à ne pas stigmatiser une population ou une catégorie de population."

Contactée par Le Post, une source gendarmerie dénonce "des propos inadaptés, choquants, qui troublent et sont en contradiction avec les valeurs de l'institution."

Dans un communiqué envoyé au Post, la gendarmerie nationale indique aussi que "prenant conscience de sa maladresse, le commandant de brigade a adressé le mercredi 9 février un message aux élus de sa circonscription, dans lequel il leur demande de considérer sa démarche comme inopportune soulignant qu'à aucun moment il n'a voulu stigmatiser une catégorie de population ou une nationalité en particulier."

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Immigration
commenter cet article

commentaires