Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 13:56

Le Rodin vient d'accoster sur le Boulevard La Fayette

samedi 19.02.2011, 05:07 - La Voix du Nord

 Stéphane et Adrien ont repris l'ancien Babel et l'ont redécoré en rouge et noir.Stéphane et Adrien ont repris l'ancien Babel et l'ont redécoré en rouge et noir.

|  LES VISAGES DE L'ACTUALITÉ |

À Calais, Rodin, ce n'est plus seulement le père de la statue des Six-Bourgeois ou le nom d'un ferry. Depuis quelques jours, c'est aussi le nom d'un restaurant du boulevard La Fayette, ouvert par deux passionnés de cuisine.

 

PAR PATRICIA NOËL

Du rouge et du noir. Le restaurant que Stéphane et Adrien viennent d'ouvrir sur le boulevard La Fayette aurait pu s'appeler Stendhal. Mais parce qu'ils voulaient ancrer leur projet dans le paysage calaisien, ils lui ont donné le nom du célèbre sculpteur. L'artiste, dans cette maison chaleureuse, se nomme Adrien. Il sort tout juste de ces cuisines où l'on mijote les meilleurs chefs de la région : le lycée hôtelier du Touquet. Pour Stéphane, qui, lui, gère la salle et le service, c'est évidemment un gage de qualité. Une « patte », quoi. Les deux amis cherchaient depuis deux ans « une petite affaire sur la Côte d'Opale ». Stéphane avec son expérience dans la restauration traditionnelle et collective, Adrien et sa passion de la cuisine habitaient jusqu'à présent à Berck pour des raisons professionnelles.

Six banques, six refus

Calais leur a plu d'emblée. « Mais on a quand même mis deux ans à trouver une affaire » explique Stéphane. « Calais est une ville importante, cet emplacement nous a semblé très intéressant ». Enthousiasmés par leur projet, Stéphane et Adrien vont pourtant, comme d'autres créateurs d'entreprises avant eux, être vite refroidis par l'accueil des investisseurs. « Nous avions un apport tout à fait correct et des ambitions mesurées » souligne Stéphane. Les six banques calaisiennes à qui le projet a été présenté ont toutes refusé.

« Certains banquiers n'ont même pas pris la peine de nous répondre... Il y a aussi un établissement qui nous a aimablement accordés 10 minutes avant de nous dire que le projet manquait d'envergure et qu'il ne travaillait qu'avec des partenaires plus importants... ». Et que dire de la banque qui leur a envoyé une fin de non recevoir au motif que leur projet de restaurant ferait prendre à la banque un risque financier de 3 000 E ... « En plus, tous ceux qui ont refusé nous ont freinés en disant qu'économiquement, Calais se portait trop mal. Comment voulez-vous avoir envie de vous lancer après ça ? »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Vie locale Calaisis
commenter cet article

commentaires