Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 07:40

 

Laurent Lenoir, candidat sur Calais centre, et Marcel Pidoux, qui se présente sur Calais nord-ouest pour le mouvement des socio-démocrates du Calaisis (MSDC), ne décoléraient pas, hier, dans l'attente de la décision du tribunal administratif de Lille saisi en début de semaine (lire notre article d'hier).

 



Les enveloppes électorales arrivent progressivement dans les boîtes aux lettres et les coups de fils remontent. « Dans tous les quartiers de Calais et toutes les lettres de l'alphabet, des gens ont mes professions de foi à la place de Marcel Pidoux, et d'autres n'ont rien du tout. On prend conscience de l'étendue de l'affaire », s'indigne Laurent Lenoir, abattu. « Lundi dernier, on m'avait annoncé qu'il manquait 140 tracts et que je n'en avais pas imprimé assez. Alors que l'imprimeur a livré plus de 24 000 tracts pour 21 083 électeurs... J'ai tout de suite alerté la commission de propagande. On aurait pu reprendre les enveloppes, elles n'étaient pas encore envoyées ! » Sans résultat. Les deux candidats échafaudent des scénarios pouvant expliquer cette erreur. « Ils ont commencé avec le canton de Marcel Pidou. On pense qu'il y a eu au moins un carton de 3 000 professions de Laurent Lenoir qui ont été mises pour Marcel Pidou. Arrivé au canton de Calais centre, il manquait un carton et on a dit aux gens d'emballer sans la profession de foi, que c'était la faute de Laurent Lenoir », pestent-ils. Les cartons, qui comportent la photo des candidats, doivent pourtant être contrôlés lors de leur ouverture par le secrétaire de la commission de propagande, regrette le MSDC, qui pointe l'organisation de cette mise sous pli. « Il y a au moins eu maladresse, on s'interroge sur le fond. On est écoeuré. Chacun a investi son argent et quand on sait que 8 à 10 % des électeurs se décident sur les professions de foi... » La réponse au recours déposé au tribunal de Lille devrait arriver sous peu. Mais même si le juge ordonne une nouvelle mise sous pli, « ce ne sera pas possible d'imprimer et de distribuer d'ici samedi... » En cas de troisième position, le MSDC envisage d'ores et déjà un recours. « La démocratie aura été fossée », concluent-ils.

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Scandales politique
commenter cet article

commentaires