Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 15:04

Ce matin vers 11h30, je reçois un message des pompiers sur le téléphone d’astreinte (je suis adjoint d’astreinte cette semaine). Je me rends sur les lieux : rue Gagarine. Je monte les 4 étages par l’escalier parsemé de détritus ; j’arrive à l’appartement. Le SAMU, les pompiers étaient déjà sur place. Je vois que quelque chose ne va pas. Leur regard est inhabituel. Je rentre dans l’appartement et là je découvre l’innommable, l’insupportable, la réalité toute nue, un homme cadavérique allongé à terre. Un mot me vient à l’esprit : Auschwitz

Cet homme est mort : misère physiologique sur le rapport médical

Cet homme est mort abandonné. Cet homme est mort par la lâcheté des autres Hommes. Cet homme est mort par l’irresponsabilité des autres Hommes. Les chiens sont mieux traités.

Mais ou était donc les services de tous poils ? Mais ou étaient donc l’agent de proximité ?

Les locataires ne sont pas des numéros de dossiers. Ceux des hommes et des femmes, avec leurs espoirs et leurs désespoirs.

Je le dis et je le répète au haut fort si nécessaire depuis 1995. Il faut ré-humaniser les immeubles, sinon,  ils sont ou deviendront des zones de non-droits, où les règles de la société ne seront plus appliqués : même celles de la Solidarité.

Par Philippe BLET

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Calais Beau-Marais
commenter cet article

commentaires