Lundi 17 janvier 1 17 /01 /Jan 13:52
 Un jeune mauritanien tente de s’immoler par le feu devant le palais présidentiel .....L’Islam interdit le suicide "versets et hadiths"

Un mauritanien, répondant au nom de Yacoub ould Dahoud - indique-ton, aurait tenté vainement aujourd’hui de s’immoler par le feu dans une voiture Carina immatriculée 6934 AK) qu’il avait garée au préalable dans un lieu interdit aux stationnements automobiles, aux environs du palais présidentiel à Nouakchott, juste derrière le Sénat.

Les informations sur cette tentative d’immolation par le feu sont encore à vérifier, mais des sites comme alakhbar rapportent auprès de certaines sources généralement bien renseignées la survenance de cet incident, qui se propage de manière inquiétante dans certains Etats du monde arabe. Le plus récent a été celui survenu ce jour en Egypte, devant l’assemblée du peuple, quand un jeune s’est immolé par le feu.

L’Islam interdit le suicide

maghress.com - Le suicide est un acte interdit en Islam. Les enseignements religieux indiquent que celui qui se suicide encoure la colère de Dieu. Dans la mesure où il a opté pour la mort, il subira donc une punition éternelle : la personne ayant commis le suicide recommencera sans cesse, en enfer, l’acte avec les mêmes moyens utilisés pour se tuer. A ce propos, le Prophète Mohamed (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Quiconque se précipite du haut d’une montagne et se tue sera jeté en enfer où il ne cessera de dégringoler éternellement. Quiconque se tue à l’aide d’un poison gardera ce poison éternellement en enfer. Quiconque se tue à l’aide d’une lame, celle-ci restera dans sa main et plongée dans son ventre en enfer où il restera éternellement. » ( Rapporté par Boukhari) On rapporte également que le Prophète a dit : « Il y avait jadis un homme qui a été blessé. Il s’en affola, prit le couteau et s’en coupa les mains. Ainsi, son sang ne cessa de couler jusqu’à la mort. Dieu dit alors : Mon esclave s’est tué avant Ma décision et c’est pourquoi Je lui interdis le paradis. » L’Islam, à l’instar des autres religions monothéistes, est très intransigeant envers les suicidés (ceux qui ont réussi leur tentative de suicide). En effet, les suicidés vont à l’encontre de la volonté du Créateur qui leur a donné vie. Si le paradis est interdit à celui qui se suicide à cause d’une douleur insupportable, quel sera le châtiment de celui qui se tue à cause d’une affaire plus ou moins simple, à cause de son échec à un examen, ou à cause d’une fille qui a refusé de l’épouser ? Ce raisonnement est loin de dissuader les suicidés qui, tout en sachant le châtiment qu’ils risquent dans l’au-delà, préfèrent se donner la mort.

Dans le Saint Coran, Dieu dit : « Et ne vous tuez pas vous-mêmes. Allah en vérité est miséricordieux envers vous. Et quiconque commet cela, par excès et par iniquité Nous le jetterons au feu, voilà qui est facile pour Allah. » Quels que soient les facteurs psychologiques, quelle que soit la gravité des problèmes auxquels le musulman est confronté, il ne peut se résoudre à se tuer puisqu’il sait que cet acte est interdit par la religion. Allah dit qu’après chaque difficulté vient la facilité ; ainsi aucune situation ne demeure permanente. « Et quiconque craint Allah, Il lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par des moyens sur lesquels il ne comptait pas. » Ce verset à lui seul est salutaire pour les âmes tourmentées qui voient la vie en noir.

 

Source http://www.la-nation.info

Par conscience politique - Publié dans : International
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Accueil

Recherche

Partager

Texte Libre

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés