Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 08:26

 

Conseil municipal hier soir

Débat budgétaire, subventions au Crufc et à Calaisis TV au coeur des discussions

jeudi 03.02.2011, 06:00

Hier soir, le conseil municipal s'est achevé au bout de deux heures de discussions. 
 
Hier soir, le conseil municipal s'est achevé au bout de deux heures de discussions.

 

Malgré quelques haussements de voix entre Natacha Bouchart et Jacky Hénin, le premier conseil municipal de l'année a été relativement calme.


Les élus y abordaient pourtant des dossiers "sensibles", comme les subventions au Crufc, à Calaisis TV, et le débat d'orientation budgétaire pour 2011.


Au 31 décembre 2010, le budget total de la ville s'élevait à 155 535 069 euros (59,63 % en fonctionnement, 40,37 % en investissement). Au 1er janvier de cette année, la ville enregistre 103 917,401 euros de dette en cours, «  avec un potentiel fiscal bien inférieur aux villes au profil similaire à celui de Calais. » Un constat qui pousse Natacha Bouchart à répéter qu'« il faudra continuer à maîtriser le fonctionnement et investir de façon raisonnable. » De ces investissements pour 2011, il en a justement été question, le maire de Calais listant les différents projets dans les domaines de l'urbanisme (travaux dans les écoles, à l'église Notre-Dame et dans le Grand Théâtre, un crédit pour la construction d'une piste d'athlétisme et d'une salle au stade du Souvenir, la construction de la salle Marinot, le réaménagement de Calais Nord ou encore différents travaux de voirie) que dans les secteurs du tourisme et de la culture. «  Il faudra aussi diminuer les dépenses de 5 %, sans que cela ne se ressente pour le public ».

Ces déclarations ont fait réagir l'opposition, à savoir Charles François et Jacky Hénin, pour qui le maire « a, comme en 2010, annoncé qu'elle ne ferait rien en 2011. Les impôts continuent d'augmenter et ce sont les Calaisiens qui en trinquent. » Réponse de Natacha Bouchart  : « Nous avons pris la décision de ne pas augmenter le taux de la taxe d'habitation, nous respecterons notre engagement.

 » Autre remarque de la part de Charles François : « Calais n'évolue pas. Les jardins éphémères n'ont rien donné, par exemple. Il faut promouvoir notre ville qui a des outils pour réussir, comme le Channel. » Le maire voit alors dans ces propos une «  pression à laquelle nous ne céderons pas. Le Channel est une délégation de service public, et la loi indique que nous ne pouvons pas attribuer plus que ce que nous donnons actuellement. » Le ton était donné et malgré quelques délibérations votées à l'unanimité, majorité et opposition reprenaient les discussions sur le versement des subventions à Calaisis TV et au Crufc. Le Crufc qui présente aujourd'hui son plan de redressement devant de le TGI de Boulogne-sur-Mer «  alors que le commissaire aux comptes n'a pas pu voir l'ensemble des comptes », selon Jacky Hénin. « Faux  », rétorque Natacha Bouchart, qui affirme dans la foulée que « le contrôleur de gestion de la ville dresse une fiche comptable chaque mois. On connaît donc chaque mois la situation d'avancement du Crufc. » Une surprise pour le leader communiste, qui avait avancé l'idée quelques minutes plus tôt de proposer lui-même une aide afin de structurer un service comptable capable de « fournir une situation financière régulière. » Celle-ci ne sera donc pas nécessaire.



« 150 000 euros si on nous présente les comptes de la télé »

De finances et de bilans comptables, il en a également été question lorsqu'a été évoquée l'attribution d'une subvention d'un montant de 150 000 euros à l'association de gestion de la télévision locale Calaisis TV. Natacha Bouchart s'est montrée ferme, acceptant de verser la subvention que «  si les comptes nous seront présentés. » Et de poser la question : « Est-ce aux contribuables calaisiens de financer une association qui n'est pas capable de gérer son budget ? Nous avons hérité de Calaisis TV comme nous avons hérité du Crufc... J'ai pris un temps sa présidence puis ai démissionné afin d'éviter la politisation de la chaîne. Depuis, les dépenses sont mal évaluées et supérieures à ce qui était prévu. C'est simple, les comptes ne sont pas bons. Il manque 155 000 euros sur les recettes publicitaires attendues.

 » Et le maire de conseiller aux administrateurs de la télé, qui a récemment connu des épisodes houleux, de demander aux institutions concernées pourquoi le conseil général et le conseil régional n'ont « pas respecté leurs engagements concernant leur subvention.

Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans Vie locale Calaisis
commenter cet article

commentaires