Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 08:21

Une navette fluviale devrait voir le jour dans le Calaisis à l'été 2012

La navette fluviale passera par deux ponts mobile, dont le pont Curie, à Calais.La navette fluviale passera par deux ponts mobile, dont le pont Curie, à Calais.

| TRANSPORTS |

Un nouveau mode de transport devrait voir le jour à l'horizon de l'été 2012 dans le Calaisis. ...

 

Après les autobus du réseau Imag'In, la navette gratuite de centre-ville (la Balad'In), le bus à impérial qui emmène l'été les passagers jusqu'au cap Blanc-Nez (la Div'In) et le service de location de vélos (le Vel'In), le syndicat des transports en commun du Calaisis, le SITAC, planche sur la création d'une navette fluviale entre la citadelle de Calais et le pont de Coulogne, commune voisine. Un projet mené conjointement avec la ville de Calais et l'agglomération Cap Calaisis.

L'idée de ce nouveau mode de transport sur le canal de Calais faisait partie de la délégation de service public (DSP) lancée par le Sitac en 2009. Une DSP emportée par la société Calais Opale Bus, filiale du groupe Veolia. Une première étude a été réalisée et les premières conclusions ont été rendues. En premier lieu, ce projet a été jugé « réalisable ». « Une seconde étude nous permettra d'affiner nos choix : quel type de bateau, combien de passagers, quel mode de propulsion, quels horaires,... Tout devrait être bouclé avant juin » explique Serge Peron, président du SITAC.

Quatre kilomètres, quatre arrêts

Quelques pistes apparaissent. Le parcours d'environ quatre kilomètres débutera de la citadelle de Calais. Il s'arrêtera quai de la Batellerie puis devant la Cité internationale de la dentelle et de la mode. Le terminus est fixé sur la commune voisine de Coulogne.

Le bateau-bus, qui sera certainement construit pour l'occasion (coût d'environ 500 000 euros) devrait avoir une capacité de 60 places. Deux employés de Calais Opale Bus seront à bord et le parcours aura une durée de 30 à 35 minutes.

Deux publics sont visés par la navette fluviale : les employés et les lycéens ou étudiants de Coulogne, qui pourraient bénéficier de deux allers-retours, un le matin et un autre le soir. Mais surtout, les élus du Calaisis espèrent attirer, via les tour-operateurs, des touristes. « L'idée est de faire venir les bus à la citadelle et de les emmener en bateau jusqu'à la Cité de la dentelle. À Calais existe une colonne vertébrale d'eau, avec le canal qui traverse la ville. À nous de le valoriser et d'innover » lance le président de l'agglomération Cap Calaisis Philippe Blet.

Alain Gest, président des Voies navigables de France (VNF) a donné son accord au projet, qui passe par deux ponts mobiles. Ils pourraient s'ouvrir automatiquement depuis les bateaux. « Nous avons lancé une étude globale de circulation à Calais, note Natacha Bouchart, maire de la ville. Les ponts ne créeront pas de bouchons, c'est une chose à voir dans son ensemble, mais qui ne se réalise pas en un mois ».

L'investissement global s'élève à deux millions d'euros et le fonctionnement autour de 300 000 euros annuels. Les premiers voyages de la navette fluviale sont espérés pour l'été 2012. •

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by conscience politique - dans parti politique Calais
commenter cet article

commentaires