Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 11:51

Présentation des remplaçantes en vue des élections cantonales de mars

Le mouvement des sociaux-démocrates du Calaisis prêt pour la campagne

vendredi 11.02.2011, 06:00
Les candidats du mouvement des sociaux-démocrates du Calaisis pour les cantonales du mois prochain.Les candidats du mouvement des sociaux-démocrates du Calaisis pour les cantonales du mois prochain.

Ne parlez pas de suppléantes aux sociaux-démocrates du Calaisis, mais de remplaçantes. Mercredi soir, Marcel Pidou, Laurent Lenoir et Philippe Blet ont donc présenté leurs remplaçantes respectives.


« C'est idiot de rester cantonné dans son canton. Le Calaisis a les mêmes besoins. Nous formons une équipe de six avec une vision commune du territoire pour moderniser et solidariser les trois cantons », martèlent les candidats.



Canton Calais nord-ouest 

 

 

 


C'est Katherine Danel, directrice de l'Adis pour Dunkerque et le Calaisis, qui secondera Marcel Pidou. Cette éducatrice de formation, qui s'est ensuite orientée vers la santé, est originaire du Beau-Marais. « J'ai quitté l'école à 17 ans avec un BEP en poche, aujourd'hui je suis ingénieur social. Il faut avoir de l'ambition. Je crois en l'humain », explique cette ancienne cartée du PS de 42 ans. « Je ne m'y retrouvais pas. J'ai rejoint le MSDC. Si aujourd'hui je peux apporter quelque chose aux autres et améliorer le territoire en remettant l'humain et la proximité au centre, pourquoi pas », poursuit cette éducatrice acharnée, soulignant par la même occasion sa complémentarité avec Marcel Pidou.



Canton Calais-centre 

Ancienne suppléante de Philippe Vasseur, Malika Bouazzi épaulera Laurent Lenoir dans la course aux cantonales de mars. Travaillant dans l'hôtellerie, elle a rejoint le MSDC qu'elle juge « plus ouvert et accessible que le PS ». « J'ai la même vision du territoire que l'on veut moderniser et non en faire un cliché, explique-t-elle. On forme un duo pour que la ville, le territoire, avance.

 » Laurent Lenoir et sa suppléante Malika Bouazzi souhaitent « améliorer l'accueil sur Calais et en faire un vrai base arrière des JO. Il faut valoriser le territoire, améliorer l'accueil des touristes, développer les pistes cyclables, les liens avec le Grand site... » 

Canton Calais sud-est

Philippe Blet a retenu Cathy Vendel, 42 ans. Conseillère municipale à Calais depuis 2008, présidente de la Mission locale et éducatrice, cette Calaisienne est aussi une travailleuse du social, comme Katherine Danel, qui « parle avec ses tripes ». « Je suis au coeur des problématiques locales et surtout je vois les non-réponses apportées à la population. Il y a des problèmes d'emploi, de formation, de société et d'abandon du territoire  », détaille-t-elle. Cathy Vendel se dit « très en phase avec le conseil général mais aussi très en colère quand on nous demande des objectifs chiffrés pour obtenir des financements ». Cette éducatrice estime « ne pas être assez reconnue et défendue par rapport aux spécificités du territoire. Il y a moyen de développer autrement l'emploi, la formation en adéquation avec les besoins et l'humain.

Je veux mettre mes compétences pour défendre les habitants et mettre en avant les besoins
 », conclut-elle. « La volonté d'agir, c'est notre force », ajoutera Philippe Blet.

Le MSDC dévoilera son programme sous une quinzaine de jours. Le président de Cap Calaisis avance déjà « trois moyens qui permettront de se réapproprier des territoires délaissés : mettre des concierges, des travailleurs sociaux et une police de proximité ».



Nord Littoral
Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales Calais
commenter cet article
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 07:52
Conseil Communautaire Cap Calaisis

 

Retrouvez ci-dessous mon intervention liminaire lors du Conseil Communautaire du 16 décembre 2010, suivi de la revue de presse.

" Une fin d’année est toujours propice à faire les bilans, à tracer des perspectives, à faire un point d’étape.

Cette année a plutôt mal commencé.

La suppression de la taxe professionnelle, est venue ternir notre vision prospective. Dans un deuxième t vlcsnap-2010-12-18-09h49m20s36.pngemps on nous annonce que le versement transport ne suffira plus à couvrir les besoins de notre réseau. Il est clair que le temps des vaches grasses est terminé. Il va falloir maintenant assumer nos choix avec les ressources locales pour seul levier.

De ce fait, de nombreux projets, nécessitant les ressources de la communauté d’agglomération, risquent de prendre du retard. L’incertitude mène à l’inaction. Je crains que le transfert de la collecte des déchets ne voit pas le jour avant plusieurs années. La mise en place du plan « haut débit par fibre optique » n’est toujours pas lancé, alors qu’une véritable mobilisation des acteurs socio-éco nomiques se met en place. Le projet de Centre de Congrès avance..au rythme de sénateur avec, de surcroit, des incertitudes sur les terrains.

A tout cela s’ajoute le problème des compétences communautaires, pas assez définies à mon gout, et un périmètre géographique qu’il faudra nécessairement revoir. Tout cela augure de la nécessité d’un travail de réformes très important pour les années futures....

 

Heureusement, il y a un chapitre « bonnes nouvelles » :

La capacité de désendettement de notre agglomération qui était, je le rappelle, de 70 ans en début 2008 devrait bientôt passer sous le seuil d’alerte pour la première fois depuis 2006. Nous sommes sur la bonne voie.

La mise en service cet été des Vél’in, dans le cadre de notre compétence transport, a donné une bonne illustration de l’image que nous voulons donner du Calaisis à l’extérieur.

S’agissant du développement économique, il reste, bien entendu, notre priorité absolue. Nous avons acquis cette année plus de cinquante hectares sur la zone de la Turquerie et déjà plusieurs dizaines d’entre eux sont convoités. Nous avons signé en 2010 neuf ventes de terrains à des entreprises sur les autres zones d’activités, gérées par l’agglomération, et une dizaine d’autres sont en négociation.Deux importantes entreprises de services et de transport ont ouvert cette année à Transmarck.Tandis qu’avec le soutien de Cap Calaisis, plusieurs jeunes entreprises vont intégrer la pépinière de la CCI en zone Marcel Doret. Dans le même temps, nous avons créé une couveuse d’entreprises.

Nous venons de poser, sur la zone du Virval, la première pierre de la clinique spécialisée qui générera, à terme, quelques deux cents emplois. Le pôle santé devient ainsi une réalité. Mais le développement économique ne se limite pas aux seules zones de l’agglomération. Notre service archéologie termine actuellement son premier chantier de fouilles sur la zone de la Rivière Neuve pour le compte de la ville de Calais.

 

Toutes nos pensées doivent être occupées par cet objectif : redonner l’espoir aux 8000 personnes en recherche d’emploi dans le Calaisis. Même si la tâche est difficile. Ces familles, qui vivent dans la précarité, méritent notre attention. C’est ma 1ere préoccupation de tous les jours.

Nous devons aussi redonner de l’espoir aux jeunes qui, les sondages le montrent, perdent de plus en plus confiance dans le « système » avant même d’y participer.

Nos objectifs communautaires doivent toujours s’inscrire dans le cadre d’une politique de cohésion sociale. Le maître mot de cette politique étant « médiation ». D’ailleurs la création effective du CISPD en février de cette année s’est traduite par l’embauche de quatre médiateurs de terrain.

C’est une première étape importante qui devrait se poursuivre par un transfert effectif de cette compétence.

Il s’agit de bâtir, pierre après pierre, le socle d’un développement harmonieux et porteur d’avenir."

 


 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales Calais
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 08:34
Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales Calais
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 07:46

Plus de mille adhérents enregistrés cette année

mercredi 02.02.2011, 05:07  - La Voix du Nord

 Beaucoup de monde et une ambiance détendue, pour la cérémonie des voeux de la Maison pour tous.Beaucoup de monde et une ambiance détendue, pour la cérémonie des voeux de la Maison pour tous.

|  MAISON POUR TOUS |

Samedi après-midi, devant une salle comble, le président de la Maison pour Tous, Daniel Boulogne, ...

 

a présenté ses voeux aux élus, au personnel de la structure et aux partenaires.

« Nous avons la volonté, a-t-il expliqué, de nous inscrire plus encore dans le paysage du Calaisis. Depuis dix ans, le nombre d'adhérents ne cesse d'augmenter. Nous dépassons, cette année, les mille membres avec une vraie mixité sociale. »

« Les charges augmentent »

Des chiffres, le président Daniel Boulogne en livrait encore à l'assistance : « La MPT, c'est aussi quatre mille passages par semaine dans les locaux, cent heures d'animations, sans compter les concerts, les pièces de théâtre, les expositions et les stages. Si la subvention municipale ne baisse pas, les charges augmentent et nous atteignons un seuil critique. Les 26 heures de ménage accordées sont insuffisantes pour assurer l'entretien des locaux ».

Le président a encore annoncé le retour probable d'un centre de loisirs pour adolescents et pré-adolescents. D'autre part, la structure du boulevard Jacquard, dirigée par Laurence Lheureux, a depuis quelques semaines une nouvelle coordinatrice entre les adhérents et les réseaux associatifs, Hortense Perreault. Natacha Bouchart, maire de Calais, a répondu aux inquiétudes exprimées par le président et félicité l'ensemble de l'équipe pour le travail accompli. •

Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales Calais
commenter cet article
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 14:52

Philippe Vasseur conseiller régional sortant méfiez vous!

 

 

 

 

Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales Calais
commenter cet article
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 18:49

Cauchet et Blet taclent le parti socialiste

mardi 23.11.2010, 06:00

Les principaux leaders du MSDC.
Les principaux leaders du MSDC.

 

Quatre recrues. Le MSDC,
avec ses 95 cartés sur un fichier de 121 noms, veut peser sur la vie politique locale et surtout lors des cantonales.


En débauchant la suppléante du socialiste Philippe Vasseur, ce mouvement, piloté par Yves Cauchet et Philippe Blet, répond aux attaques


du PS local.

« Le MSDC est un rassemblement de gens engagés dans la vie locale qui ne se retrouvent plus dans les partis traditionnels. » La réunion de travail de samedi a surtout été l'occasion pour certains, Yves Cauchet et Philippe Blet en tête, de régler des comptes avec le PS local. La sulfateuse est entre les mains d'une de leurs dernières recrues, Malika Bouazzi, la suppléante du socialiste Philippe Vasseur pour les prochaines cantonales  : « J'ai quitté le PS... Les militants y sont bridés, ils n'ont pas la parole. » Sur Philippe Vasseur, la charge est double : « C'est un élu fantôme et il m'a prise pour la consonance de mon nom, aux origines maghrébines. Il veut bien de mon nom, mais pas parler de certaines ethnies dans son programme car elles ne pèsent que 4 % des votants. D'après lui, il est aussi inutile de parler des restaurateurs et des hôteliers, ils ne votent pas dans son canton. » Ce n'est pas le seul reproche : «  La guerre des chefs est usante. Philippe Vasseur et Teddy Lauby ne visent qu'à renforcer leurs intérêts personnels. » Philippe Blet boit du petit lait. Surtout que Valéry Duval, un autre transfuge du PS, en rajoute une louche : « Philippe Vasseur est un élu fantôme et Teddy Lauby, c'est Iznogoud. Il n'y a aucune unité dans cette section... C'est tout le contraire au MSDC. Je ne suis pas de droite, mais j'aime l'idée de cette gauche ouverte. » Deux autres personnes viennent gonfler les rangs du MSDC, Annie Harriche et Bonifer Zakaea, la trésorière des Mamans du Beau-Marais  : « Depuis qu'il est élu, je rencontre souvent Philippe Blet. Et c'est le premier élu qui écoute, qui donne l'impression de s'intéresser aux Calaisiens. » Elle aussi a été déçue par les élus locaux. Par un communiste, Jacky Henin : «  C'est le président d'honneur de notre association, il promet beaucoup, mais... Il devait nous trouver un local, on l'attend encore. »

« Le PS a raté la marche »

Laurent Lenoir, représentant du MSDC aux prochaines cantonales sur Calais Centre, sonne une nouvelle charge sur le PS local : « Gilles Cocquempot a affirmé dans la presse que les socialistes sont en ordre de marche... Je pense surtout qu'ils ont raté la marche. » Yves Cauchet constate : « Ces quatre témoignages donnent du sens à notre action. » Après la charge lourde, place aux plans de bataille pour les cantonales : « Nous pensons que le Calaisis n'est pas entendu par les instances du Département. Et nous avons envie de faire bouger les choses. Nous travaillons sur les programmes. Nous avons trouvé un très bon coordinateur en la personne de Jean-Claude Vernalde. » explique Philippe Blet. Les suppléants seront connus dans quelque jours  : « Il y aura des surprises. » Le président de Cap Calaisis sait qu'il est dans le vrai : « Sans être démagogue, en ce moment, notre travail paie... On ne fait pas de grande messe, mais on pèse sur le territoire. » Philippe Blet a encore à travers de la gorge son éviction du PS : « C'est vrai, on est sorti des sentiers. Mais c'est pour casser la mécanique des partis  ! Mais on était tous des proches d'André Capet... Et nous restons des élus de gauche ! » La question se posera entre les deux tours des cantonales : A qui iront les voix des candidats du MSDC ? «  La question ne se posera pas, on y va pour gagner... » Philippe HENON

Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales Calais
commenter cet article
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 13:18

 

Il faudra que l'on explique pourquoi un président de région prend parti pour une section socialiste plus que douteuse sur les élections cantonales.

 

Et pourquoi les médias passent en boucle les articles des socialistes en oubliant les sociaux démocrates



Une parité bien particulière

 

  

qui leur fait oublier leur principal opposant la droite et le FN

  

Mais non la peur c'est Philippe Blet et le MSDC

 

Et comment fait- il pour être populaire sur Calais 

De l'action et une proximité qui ne se fait pas dans les Superbes restaurants où leurs accords de complaisance nuisent à la ville



 Les menteurs menteurs de Calais (The Vito Corleone clan)

 

http://consciencepolitique.over-blog.com/article-la-grippe-h-1-henin-65616382.html

 

 

 

Serein, le Parti socialiste a lancé officiellement sa campagne des cantonales derrière son chef de file, Dominique Dupilet

 «Nous allons dans cette élection avec sérénité», a déclaré Dominique Dupilet. PHOTOS DELPHINE PINEAU«Nous allons dans cette élection avec sérénité», a déclaré Dominique Dupilet. PHOTOS DELPHINE PINEAU

|  VIE POLITIQUE |

Mercredi soir, à Lens, c'était un peu jour de gala pour le parti socialiste. Des couples en ...

 

veux-tu en voilà - Catherine Génisson, la première secrétaire de la fédération socialiste du Pas-de-Calais ayant annoncé que « la parité avait été respectée » - posant devant les photographes avant la grande photo de classe, en guise de top départ pour ces élections cantonales qui auront lieu, rappelons-le, les 20 et 27 mars.

Concernant 38 cantons seulement (les 38 autres ayant été renouvelés lors des dernières cantonales en 2008), ces élections, « dernière consultation citoyenne avant 2012 », représentent pour Catherine Génisson « la dernière possibilité de donner un coup de semonce à ce gouvernement . » Pour le plan d'attaque, car il y en a un, même si les socialistes sont confortablement installés dans 25 des 38 cantons disputés et que la majorité absolue est déjà conquise au conseil général, la première dame socialiste du Pas-de-Calais et le président du Département, Dominique Dupilet partagent la même feuille de route : une campagne orientée bien sûr vers les enjeux nationaux mais connectés aux réalités locales, Dominique Dupilet évoquant ici le risque de brouillage du message politique, tentant en vue de la présidentielle, une campagne basée surtout sur le bilan positif du conseil général en matière de solidarité notamment mais aussi sur les projets à venir, le Louvre-Lens ou encore les retombées souhaitées par le Département, établi en base arrière des Jeux Olympiques de Londres 2012. « La situation est un peu particulière. Etant donné que nous serons élus pour trois ans, ce sont des délais courts pour formuler des projets », a rappelé Dominique Dupilet à propos de la réforme territoriale de 2014. À signaler aussi que des accords d'unions dès le premier tour ont été passés avec le Parti radical de gauche et le mouvement républicain et citoyen.

Aucun doute ?

Si les socialistes partent donc confiants, Catherine Génisson n'a pas manqué de rappeler que ces cantonales allaient être difficiles dans la mesure où « elles ne sont adossées à aucune autre élection, la moitié seulement du Pas-de-Calais et de la France votera en mars prochain. » Pour lutter contre l'abstention qui guette cette élection, Dominique Dupilet parle de « campagne de terrain, avec porte-à-porte, réunion publiques et distribution de tracts. Pour les militants qui vont se mobiliser, ce sera une répétition pour 2012. » Et le risque Front national à Hénin-Beaumont ? « Ce n'est pas le canton où nous avons des craintes. À Hénin-Beaumont, le conseil général est très bien implanté et un très bon travail de proximité est accompli par nos élus », rassure Dominique Dupilet qui a confié redouter plutôt sa propre campagne dans le canton de Boulogne Nord Ouest, où il est candidat à sa succession. •

 

M. L.

  Et lui le Famtôme de Calais il fait le beau devant la télé on devrait intérroger quelques habitants ...........

 

"« Le socialisme dans le Calaisis, je n'en peux plus. Lors d'une réunion, on m'a dit que je ne représentais que 4 % d'une certaine communauté ethnique, s'indigne l'ex-candidate socialiste d'origine maghrébine. Je ne suis qu'un visage à mettre sur une affiche pour rapporter des voix. J'ai l'impression que le PS calaisien est devenu raciste. » Tout au long de la conférence de presse, les attaques contre le système socialiste s'enchaînent. Outre Malika Bouazzi, trois autres personnes sont présentes pour crier haut et fort leur soutien au parti de Philippe Blet. Ex-militant socialiste, Valéry Duval a en lui eu assez « d'un système qui s'apparente à une secte. J'ai rendu ma carte au mois d'octobre quand j'ai constaté que malgré le refus des militants, Philippe Vasseur serait le candidat du PS. On ne respecte plus l'avis de la base."

 

 

Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales Calais
commenter cet article
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 08:32

Vœux des centres sociaux

par Philippe Blet, samedi 29 janvier 2011, 13:35

Les centres sociaux ont un rôle primordial dans la qualité de vie d’un territoire.

Ils contribuent à améliorer la vie quotidienne des habitants, à faire entendre leur parole.

Ils permettent et soutiennent la prise de responsabilité de chacun dans la vie sociale.

Ils assurent des services et mènent des actions. Ils garantissent l’existence d’espaces de rencontres et d’échanges.

Ils repèrent et soutiennent les initiatives et au besoin savent les provoquer.

Ils ont un véritable savoir faire dans le développement des partenariats.

Leurs objectifs sont communs. Si chacun a son originalité, les manières de faire sont similaires bien souvent. Les problématiques rencontrées sont elles aussi largement identiques.

C’est pourquoi il est important de travailler ensemble, en réseau et à terme d’envisager de mutualiser et d’optimiser nos moyens.

Cette question d’un travail en étroite collaboration des uns avec les autres je suis sur que vous la partagez également et que vous en avez déjà parlé entre vous à maintes reprises.

 LAURENT-LENOIR.jpg

Cette réflexion pourrait être remise à l’ordre du jour puisque le chantier mené actuellement par les préfets afin de revoir la géographie des territoires aboutira inéluctablement à une révision des compétences des intercommunalités.

C’est dans ce cadre, à mon sens, que la discussion sur le travail en commun des centres sociaux mérite d’être poursuivie afin d’anticiper ce qui se prépare au niveau territorial.

Mais en attendant, parce que ce n’est pas le moment de s’étendre sur le sujet, cette cérémonie de vœux est une manière de nous rassembler et une occasion pour moi de vous rappeler que nous avons parfaitement conscience du rôle que vous jouez et de votre utilité.

 

Je vous souhaite donc mes meilleurs vœux de longévité, de vitalité et d’interactivité.

Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales Calais
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 07:29

La gauche de demain en campagne est une nouvelle vision socialiste de proximité employant tout ses efforts pour sortir Calais de la précarité et du chômage un sujet longtemps abondonné par les grosses machines politique (PS-PC) qui ne se basent que sur des sondages sofrés pour espèrer battre l'UMP et le FN  

"Les sociaux démocrates la Gauche du  réelle " 

Le Mouvement des Sociaux-Démocrates du Calaisis a inauguré son nouveau local mardi soir

La campagne des cantonales a commencé

samedi 29.01.2011, 06:00

Marcel Pidou, Laurent Lenoir et Philippe Blet ont lancé officiellement leur campagne pour les Cantonales.
Marcel Pidou, Laurent Lenoir et Philippe Blet ont lancé officiellement leur campagne pour les Cantonales.

 

Mardi soir, le Mouvement des Sociaux-Démocrates du Calaisis a lancé sa campagne électorale, en vue des cantonales, à l'occasion de l'inauguration de son local de campagne.




Ils étaient tous les trois très heureux de pouvoir présenter leur « quartier général », très rempli pour l'occasion, pour les élections cantonales. Philippe Blet, Laurent Lenoir et Marcel Pidou ont donné officiellement mardi soir le coup d'envoi de la campagne électorale du Mouvement des Sociaux-Démocrates du Calaisis en inaugurant leur nouveau local, situé rue Monseigneur Piedfort.

La soirée s'est déroulée sous le signe de la bonne humeur et des petites piques bien placées. Les autres candidats, tous partis confondus, qui sont en face des trois candidats en ont eu pris leur grade. Pour Philippe Blet, aucun doute : « Nous pouvons gagner les élections sur les trois cantons où nous nous présentons ». Le premier adjoint de Calais, également président de Cap Calaisis, se présente sur le canton de Calais Sud-est.

Il pense battre « l'Hibernatus communiste » qui dirige le canton « depuis trop d'années ».

Marcel Pidou, également adjoint au maire, est candidat dans le canton Calais Nord-ouest. Laurent Lenoir sera le représentant du parti pour le canton de Calais centre et affrontera Philippe Vasseur, candidat socialiste sortant.

Le Mouvement des Sociaux-Démocrates du Calaisis a décidé de se présenter sur ces trois cantons pour représenter « la Gauche du réel » . Selon Philippe Blet, les trois candidats représentent « la véritable Gauche ». Le candidat affirme que son parti, au contraire du Parti Socialiste ou du Parti Communiste, « joue la carte de la proximité », ce qui en fait un parti «  proche de la réalité des gens ». Et Marcel Pidou de tacler l'un de ses concurrents, Jacky Hénin, sur la question du cumul des mandats, en se demandant « comment il va pouvoir gérer ses fonctions de conseiller municipal, député européen, et conseiller général en même temps. » « Nous composons une flotte de trois vaisseaux qui partons en croisière durant deux mois », souligne Laurent Lenoir, agitant symboliquement le « pavillon du vrai socialisme de Gauche ». Un argument sur lequel insiste Philippe Blet : « Nous sommes socialistes et indépendants. Nous voulons défendre les intérêts des Calaisiens qui ont été privés, durant plus d'une trentaine d'années, d'une véritable démocratie, d'un véritable choix d'un candidat de Gauche. À chaque élection sur Calais, le Parti Socialiste s'est souvent désisté en faveur du candidat communiste. Ce système a trop longtemps duré. Il est temps d'offrir aux Calaisiens une autre alternative de Gauche ».

Les mots sont lâchés tout comme la campagne électorale du MSDC. Même s'ils s'attendent à « des coups bas », les trois candidats aux élections cantonales sont bien déterminés à ne pas se laisser marcher sur les pieds.

Vincent PIHEN

Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales Calais
commenter cet article
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 07:59
Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales Calais
commenter cet article