Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 14:08

Philippe Vasseur : contesté, critiqué, déjouera-t-il les pronostics défavorables ?

mercredi 16.03.2011, 05:10  - La Voix du Nord

 Le canton de Calais centre englobe Calais-nord. Le canton de Calais centre englobe Calais-nord.

|  LE CANDIDAT SORTANT |

Ses adversaires disent de lui que c'est un fantôme qui ne se manifeste qu'au moment des échéances électorales. ...

 

Dans son propre parti, certains ne sont pas plus tendres en expliquant qu'il n'est conseiller général que par accident, victorieux sur un canton historiquement de droite par la seule vertu de vagues socialistes sur lesquelles il a opportunément surfé.

Sur quel soutien Philippe Vasseur pourra-t-il donc compter pour tenter de conserver son canton ?

Certes pas sur celui de son ex-suppléante, Malika Bouazzi, qui a choisi de lui claquer la porte au nez, en s'associant de manière fracassante à Laurent Lenoir, lui-même candidat sur le canton centre !

Certes pas non plus sur l'ancien secrétaire du Parti socialiste, Charles François qui, dans un esprit de revanche, se présente contre lui avec l'espoir de l'affaiblir radicalement sur son aile gauche.

Sans doute pas non plus sur le Parti communiste conduit par un Patrick Allemand bien décidé à faire mordre la poussière à Philippe Vasseur qui, pour le second tour en 2004, n'avait d'ailleurs pas bénéficié de consigne de report de vote favorable de la part du PC.

Le soutien ne viendra pas enfin d'une homonymie avec l'ancien ministre de l'Agriculture, aujourd'hui bien moins médiatisé, bien qu'actuel président de la chambre régionale de commerce et d'industrie. « En votant pour Philippe Vasseur, les électeurs mal renseignés ont parfois cru accorder leur suffrage à un ministre » regrettait-on chez les adversaires du candidat socialiste, en 1998. Il sera inutile cette fois de spéculer sur l'influence de cette confusion dans l'élection... Isolé, abandonné ici, sévèrement critiqué là-bas, Philippe Vasseur doit-il donc craindre de perdre un canton qu'il a conquis en 1998 ? Doit-il se résoudre à fermer une parenthèse de treize ans et à rendre les clefs à un candidat jugé plus qualifié et plus reconnu ?

Rien n'est moins sûr. En 2004, Claude Demassieux, alors candidat UMP contre Philippe Vasseur, l'avait vérifié à ses dépens. L'ancien député avait été battu sans appel par le candidat socialiste, élu au second tour, avec 59,82 % des suffrages. Mais, là encore, ce scrutin n'était pas apparu comme une victoire personnelle de Philippe Vasseur, mais avait surtout été interprété comme un vote-sanction contre l'UMP... Les 20 et 27 mars, Philippe Vasseur parviendra-t-il donc à éviter la chute que lui prédisent ou que lui souhaitent ses détracteurs ? Démentira-t-il les pronostics sans nuances de ceux qui « rêvent de voir enfin tomber les masques » ? Sur le canton centre, les interrogations et les incertitudes ne manquent pas. •

Repost 0
Published by conscience politique - dans PS Calais
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 14:49

 

vas.JPG
 
Pas le bienvenu Le conseiller général de Calais Centre, Philippe Vasseur a retrouvé son GPS.
Après avoir boudé les voeux des maires de Coulogne et des Attaques, il a retrouvé le chemin de la salle municipale de Coulogne pour les voeux de Cap Calaisis. Par contre, il va devoir s'équiper de l'aide au stationnement... Mal garée, sa voiture a empêché un bus de passer, bloquant du même coup des dizaines de voitures. Quelques noms d'oiseau lui ont été adressés lors de son arrivée...

 Nord Littoral

  http://consciencepolitique.over-blog.com/pages/philippe-vasseur-calais-4641125.html

 

http://consciencepolitique.over-blog.com/article-cantonale-calais-par-ailleurs-comment-ne-pas-s-interroger-sur-l-attribution-soudaine-et-inedite-de-50-000-e-du-conseil-general-a-quelques-semaines-seulement-des-elections-cantonales-66935758.html

 

 


Repost 0
Published by conscience politique - dans PS Calais
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 11:56

La direction de Calaisis TV espère sauver quatre emplois

 Directeur depuis mai2009, Emmanuel Bécour veut consacrer des des rentrées financières au maintien de quatre postes.Directeur depuis mai2009, Emmanuel Bécour veut consacrer des des rentrées financières au maintien de quatre postes.

|  LE VISAGE DE L'ACTUALITÉ |

Par ailleurs, comment ne pas s'interroger sur l'attribution soudaine et inédite de 50 000 E du conseil général, à quelques semaines seulement des élections cantonales ?

 

Emmanuel Bécour détaille le projet, fournit quelques chiffres et conclut son propos avec une évidente satisfaction : « avec les rentrées d'argent attendues, nous devrions maintenir quatre postes ». Pour le directeur de Calaisis TV, cette annonce a des allures de petite revanche.

 

« Je ne suis pas un homme de polémique, mais je ne peux pas laisser dire que la télévision locale est mal gérée. Surtout, nous faisons tout pour préserver l'emploi ».

En l'occurrence, un contrat signé hier soir avec la Société d'économie mixte (SEM) des télévisions du Nord/Pas-de-Calais, pour un montant de 55 000 E, ainsi que l'attribution d'une subvention de 50 000 euros accordée par le conseil général, doivent permettre selon Emmanuel Bécour, de préserver quatre postes, dont la suppression avait été annoncée le mois dernier (notre édition du 23 janvier). Même, les quatre CAE (contrat d'accompagnement dans l'emploi) devraient être transformés en contrat à durée indéterminée.

Le revirement est spectaculaire si l'on se souvient que la suppression de ces postes semblait s'imposer aux yeux de la direction de Calaisis TV, en raison des difficultés de trésorerie de la chaîne calaisienne. Président de la chaîne, Alain Potier avait alors regretté que l'appel lancé auprès des financeurs institutionnels n'ait trouvé aucun écho.

Si, depuis, Cap Calaisis a accepté d'ajouter 20 000 euros aux 300 000 qu'elle accorde déjà à Calaisis TV, la ville a refusé d'augmenter sa subvention (150 000 euros), en estimant qu'une gestion plus serrée s'imposait, et qu'il serait trop facile de financer encore une télé dont on ignore par ailleurs l'audience. Pour leur défense, Alain Potier, président de Calaisis TV, et Emmanuel Bécour, directeur, renvoient simplement leurs contradicteurs aux statuts de la télé, en faisant observer que, pour l'essentiel, les représentants du conseil d'administration sont issus du conseil municipal. « Tous les comptes ont été approuvés par ces élus. Dans ces conditions, comment peut-on aujourd'hui nous reprocher d'être des mauvais gestionnaires ?

 »

Subvention et élections

Emmanuel Bécour le souligne d'ailleurs : « les rentrées de publicité et de production étaient insignifiantes avant que je ne prenne la direction de la télé. Entre mai et décembre 2009, une recette de 48 368 E a été enregistrée, et du 1er janvier au 31 décembre 2010, cette somme s'est élevée à 65 113 E ».

Aujourd'hui, trois projets contractés avec la SEM Nord/Pas-de-Calais doivent donc permettre de sauver quatre emplois CAE (contrat d'accompagnement dans l'emploi) et de maintenir une équipe de 14 personnes.

Pour autant, Calaisis TV est-elle financièrement sortie d'affaire ? Sans doute pas. Emmanuel Bécour n'ignore pas que les nouvelles rentrées financières seront pour l'essentiel absorbées par les salaires des quatre personnes maintenues dans leur poste ce qui retardera l'achat d'un matériel jugé vieillissant, et dont le renouvellement exigerait 150 000 à 200 000 euros... Par ailleurs, comment ne pas s'interroger sur l'attribution soudaine et inédite de 50 000 E du conseil général, à quelques semaines seulement des élections cantonales ? Calaisis TV deviendrait-elle otage d'enjeux politiques ? Poser la question, n'est-ce pas y répondre ? •

  

  


 

 

PASCAL MARTINACHE


Repost 0
Published by conscience politique - dans PS Calais
commenter cet article