Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • Le blog de consciencepolitique.over-blog.com
  • : Présente une revue de presse, des dossiers et des liens sur l'actualité politique en France et dans le monde.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 04:09

Résultats définitifs Calais  un canton pour chacun le centre Vasseur PS  Nord ouest Hamy UMP Sud est Levaillant PC

 

Le grand éliminé qui paraissait radieux ces derniers jours c’est bien Jacky Henin quel revers !

Lui qui pensé affirmer sa position en vu des Municipales et non les Calaisiens ne veulent pas revenir sous l’air communiste

On n’aura donc pas un stade Olympique ! Les Jacky Jacky  scandés par ses partisans  comme un "Jésus revient Jesus revient parmis les tiens"


ce sont éteints son chemin de croix commence donc ce lundi matin !

 

Marcel Levaillant a résisté lui au front sans gloire cette victoire vu le front républicain il pourra donc tenir ses promesses

Faites lors de ses précédents mandats qui n’ont pas étaient tenues ! Comme il voulait rester puisque le mandat est court   il faudra qu’il accélère   le vaillant soldat parce que jusqu'à ce jour c’est plutôt un poilu

 

 

Vasseur gagnant sans mal aussi le barrage de la gauche aurait pu nous sortir du nucléaire ! 3 élections la première gagnée   grâce a un homonyme le seconde face a Claude Demassieux  UMP la dernière face au Front national pas de quoi pavoiser

C’était une obligation morale ! ça fera donc 15 ans qu’il sera a ce poste et les  habitants  ne savent toujours pas qui c’est !

Son projet on la entendu c’est le stade du Souvenir, en espérant que dans 3 ans il en soit un aussi !

 

Aucun gros parti n’a gagné le vainqueur c’est bien le FN grâce a eux  maintenant au stade de France les supporters haineux  mettront cette banderole  

 

 "Rastons, Pédophiles, chômeurs, consanguins, bienvenue chez les Ch’tis"

 

Comme la dit notre super président du conseil général nous avons entendu votre message et nous allons travailler

Nous voila rassuré parce qu’il attendait un recommandé peut être !

Restons vigilant et non crédule car d’autres élections arrivent c’est le seul moyen de leur dire

 

  

 

 

 

 

 images.jpg

 

   

 

Rappel des résultats dans le  Canton de Calais centre : victoire du socialiste  Philippe Vasseur (59,09 %) devant Françoise Vernalde, du Front national (40,91 %)

 

 

 

 

Canton de Calais Nord-Ouest : Avec 54,02% des suffrages, Michel Hamy (SE) l'emporte contre l'ancien maire de Calais Jacky Hénin (45,97%)

 

 

 

 

Canton de Calais Est : Le socialiste Serge Péron (63,17%) l'emporte face à la candidate du FN Marie-Christine Bourgeois (36,83%)

 

 

 

 

Canton de Calais Sud-Est : Selon des résultats quasi définitifs Marcel Levaillant (PCF-RG) avec 59,18% l'emporte face à Jean-Jacques Vernalde, 40,82%

 

 

Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales calais 2011
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 23:37

 Hier matin, la presse était invitée à constater le soutien apporté par Jack Lang à Philippe Vasseur. Mis à mal par le Front national, passé en tête au premier tour, le conseiller général sortant dit avoir le sentiment du devoir accompli.




Selon Philippe Vasseur, les votes en faveur du FN disent « la désespérance de gens en situation tragique, qui ont des difficultés à avancer. C'est à nous d'expliquer ce que le conseil général peut faire pour eux, les aides dont ils peuvent bénéficier. » Des aides, quand la principale attente des électeurs est l'emploi : « L'emploi ne peut relever qu'une politique nationale », tranche Jack Lang, « que le conseil général accompagne. » Sur cette question, Philippe Vasseur a néanmoins quelques bons points à avancer : « Interaction 62, dont j'ai été président, a créé 19 000 emplois dans le Pas-de-Calais. Avec Force Calaisis, j'ai organisé la création d'entreprises à Calais. Les outils existaient, mais avaient besoin d'être coordonnés. » Jack Lang conclut : « Au deuxième tour, le choix est simple et clair. On peut soutenir le candidat du désespoir ou celui de l'espoir. Il faut choisir un bon représentant au département et Philippe Vasseur est un excellent conseiller général, un homme de fidélité et d'action. Dans ce Pas-de-Calais qui a la chance d'être animé par Dominique Dupilet, j'ai vu une impulsion nouvelle. Il faut aller plus loin ! » 

 

 


Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales calais 2011
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 23:35

Vasseur doit rassembler contre le FN

vendredi 25.03.2011, 06:00
Françoise Vernalde, conseillère régionale FN.Françoise Vernalde, conseillère régionale FN.

 

Calais a payé cher la vague bleue du FN. Trois candidats pilotés par Marine Le Pen seront au second tour dans trois des quatre cantons du Calaisis.




La conseillère régionale frontiste Françoise Vernalde arrive même en tête à Calais Centre 

au soir du premier tour, prenant 600 voix d'avance sur le conseiller général socialiste, Philippe Vasseur. Dimanche, 

un barrage anti FN devrait offrir à ce dernier un troisième mandat Si la vague bleue reste en cet état, Françoise Vernalde ne sera pas conseillère générale dimanche soir. Profitant d'une abstention de près de 51 %, elle est arrivée en tête dans plusieurs bureaux à Calais : Archimède, Fleurs, Diderot... Elle a pulvérisé les scores frontistes à Coulogne et Les Attaques. Mais son problème est qu'elle n'a pas de réserve de voix. Natacha Bouchart, pour l'UMP, a confirmé son opposition à voter FN. Les 600 voix d'avance ne seront alors pas suffisantes pour mettre en danger le candidat socialiste Philippe Vasseur. Pourtant, ce dernier n'a pas créé un engouement au premier tour. Son absence sur le terrain lui est reprochée aussi bien par les élus locaux que par des membres de son propre camp, que ce soit à Calais ou à Arras. Dominique Dupilet est venu lui prêter main forte pour démarrer sa campagne. Jack Lang était à ses côtés hier pour le soutenir.

Devant le danger du FN, il devrait pouvoir compter sur l'intégralité des voix communistes qui se sont portées sur Patrick Allemand (981), des 929 électeurs d'Europe Ecologie du premier tour, des 236 bulletins de vote du MSDC de Laurent Lenoir et des 315 voix de Charles François. Ce matelas d'un peu plus de 4  000 voix semble assez épais pour lui éviter une mauvaise surprise dimanche soir.

Une meilleure participation pourrait aussi donner un peu plus d'étoffe à sa victoire. Les Coulonnois et les Attaquois montrés du doigt dimanche soir devraient se déplacer un peu plus nombreux pour aller voter. Pour toutes ces raisons, dimanche soir, Philippe Vasseur sera conseiller général pour les trois prochaines années. Mais pour cela, il faut aller voter... P.H.
Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales calais 2011
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 23:29

« Jacky Hénin est un goujat »

vendredi 25.03.2011, 06:00

Francis Gest est particulièrement remonté contre Jacky Hénin qui utilise abusivement le logo d'Europe écologie sur sa profession de foi.Francis Gest est particulièrement remonté contre Jacky Hénin qui utilise abusivement le logo d'Europe écologie sur sa profession de foi.

 

Francis Gest n'est pas parvenu à joindre le siège calaisien du PC hier matin. Il valait sans doute mieux pour Bertrand Péricaud, secrétaire de la section calaisienne.


Le candidat d'Europe écologie pour le canton Calais centre était pour le moins en colère : « J'ai découvert dans ma boîte aux lettres la profession de foi de Jacky Hénin pour le second tour des cantonales. Il a osé utiliser, à deux reprises, le logo d'Europe éco logie, alors qu'il n'en avait pas l'autorisation. » Clairement, la position nationale des écologistes est de faire barrage au Front national. « Lorsqu'il y a des duels gauche/droite, les instances nationales, régionales et départementales laissent la liberté aux locaux de se prononcer, explique Francis Gest. Sur le canton nord-ouest, nous appelons à faire barrage à la droite. » Europe écologie appelle donc à voter en faveur de Jacky Hénin (Front de gauche). « Mais il n'est pas autorisé à utiliser notre logo », s'insurge Christian Louchez, candidat d'Europe écologie sur ce canton.


« Cet appel à voter sans utilisation du logo est quelque chose de très important pour nous, précise Francis Gest.Il s'agit clairement pour nous d'assurer le service minimum. » Les écologistes locaux affirment avoir été sollicités par les socialistes calaisiens : « Philippe Vasseur nous a appelés par exemple. Nous lui avons expliqué notre position.Ce qu'il a très bien compris. Nous le soutenons, mais il n'a pas utilisé notre logo. Il a été réglo. » Et Francis Gest d'insister : «  Je ne comprends pas l'attitude de Jacky Hénin. Ou plutôt si. C'est un goujat. Je pèse mes mots. Son attitude est malhonnête. » Peu de recours s'offrent désormais aux écologistes calaisiens. « Nous pourrions déposer plainte, dénonce Christian Louchez.

- Hénin le mériterait d'ailleurs. Mais franchement, on a autre chose à faire », enchaîne Francis Gest.

Les écologistes rappellent en outre que l'ancien maire est coutumier du fait. « Déjà en 2007, Gisèle Coquerelle avait utilisé le logo des Verts au second tour des cantonales », regrette Francis Gest qui, à l'époque était candidat sur le canton nord-ouest.

« Comment, dans ces conditions, peut-on établir une relation de confiance en vue des élections législatives qui ont lieu l'an prochain, et surtout des municipales prévues dans trois ans ? », conclut Valérie Robilliard qui fut candidate sur Calais est.

Lors de la conférence commune Front de Gauche-Parti Socialiste, c'est Dominique Dupilet au sujet de la reprise du logo : « accord national ! » a-t-il tranché, tandis que Jacky Hénin expliquait avoir repris l'ensemble des logos figurant sur un document émis par le PS dimanche soir.

 



 

Faire passer celui dont on ne veut pas !!!

vendredi 25.03.2011, 06:00

Françoise Vernalde, conseillère régionale FN.Françoise Vernalde, conseillère régionale FN.

 

Calais a payé cher la vague bleue du FN. Trois candidats pilotés par Marine Le Pen seront au second tour dans trois des quatre cantons du Calaisis.



La conseillère régionale frontiste Françoise Vernalde arrive même en tête à Calais Centre 

au soir du premier tour, prenant 600 voix d'avance sur le conseiller général socialiste, Philippe Vasseur. Dimanche, 

un barrage anti FN devrait offrir à ce dernier un troisième mandat Si la vague bleue reste en cet état, Françoise Vernalde ne sera pas conseillère générale dimanche soir. Profitant d'une abstention de près de 51 %, elle est arrivée en tête dans plusieurs bureaux à Calais : Archimède, Fleurs, Diderot... Elle a pulvérisé les scores frontistes à Coulogne et Les Attaques. Mais son problème est qu'elle n'a pas de réserve de voix. Natacha Bouchart, pour l'UMP, a confirmé son opposition à voter FN. Les 600 voix d'avance ne seront alors pas suffisantes pour mettre en danger le candidat socialiste Philippe Vasseur. Pourtant, ce dernier n'a pas créé un engouement au premier tour. Son absence sur le terrain lui est reprochée aussi bien par les élus locaux que par des membres de son propre camp, que ce soit à Calais ou à Arras. Dominique Dupilet est venu lui prêter main forte pour démarrer sa campagne. Jack Lang était à ses côtés hier pour le soutenir.

Devant le danger du FN, il devrait pouvoir compter sur l'intégralité des voix communistes qui se sont portées sur Patrick Allemand (981), des 929 électeurs d'Europe Ecologie du premier tour, des 236 bulletins de vote du MSDC de Laurent Lenoir et des 315 voix de Charles François. Ce matelas d'un peu plus de 4  000 voix semble assez épais pour lui éviter une mauvaise surprise dimanche soir.

Une meilleure participation pourrait aussi donner un peu plus d'étoffe à sa victoire. Les Coulonnois et les Attaquois montrés du doigt dimanche soir devraient se déplacer un peu plus nombreux pour aller voter. Pour toutes ces raisons, dimanche soir, Philippe Vasseur sera conseiller général pour les trois prochaines années. Mais pour cela, il faut aller voter... P.H.

 

 


Dimanche, second tour des élections cantonales

La gauche fait front commun contre le FN

vendredi 25.03.2011, 06:00

Front et Gauche et Parti Socialiste en conférence de presse commune, hier soir.Front et Gauche et Parti Socialiste en conférence de presse commune, hier soir.

  La gauche sera de tous les duels du Calaisis dimanche. Dans trois cantons, des candidats de gauche auront des adversaires non pas de droite, mais d'extrême droite.


Pour ne pas laisser au Front national les cantons Est, Sud-Est et Centre, la gauche s'organise.


Parti Socialiste et Front de Gauche, avec la participation du Parti Radical de Gauche et du Mouvement Républicain et Citoyen, ont donné une conférence de presse commune hier soir.

Une alliance sous le sceau du bon sens, c'est l'esprit du message de Jacky Hénin (Front de Gauche) qui rappelait que « si nous, (communistes et socialistes, ndlr) avons des différences, nous sommes ensemble dans la gestion du département. » Et dimanche, - exhorte le candidat du Front de Gauche dans le canton Nord-Ouest -, « il ne doit manquer aucune voix. » A défaut de faire voter autrement les électeurs du Front national, Front de Gauche et PS unis entendent faire venir aux urnes ceux qui les ont négligées dimanche dernier.

Les résultats du FN à Calais, jamais atteint lors d'élections cantonales, Jacky Hénin les lit « comme un vote de protestation contre la mauvaise politique nationale. » Pour Yann Capet, secrétaire de la section PS du Calaisis, la gauche doit s'unir dans l'objectif commun de battre le Front national « qui n'a pas de solutions, seulement des illusions. » Il ajoute que « le département est une instance de proximité et, qu'en l'occurrence, beaucoup d'électeurs ne connaissent pas les visages des candidats FN. Comment peut-on confier de telles responsabilités à quelqu'un qu'on ne sait pas identifier ? » Dominique Dupilet rejoint Jacky Hénin sur la motivation du vote en faveur du Front national : « on le doit à cette situation dans laquelle la droite nous a plongés. » Il cite les augmentations de prix qu'on ne cesse de nous annoncer et poursuit : « Face à cela, le discours du Front national est - peut-être - séduisant, mais il n'est pas réaliste. Partout où ce parti a gagné des élections, ses élus n'ont pas fini leur mandat ou l'ont terminé dans de biens tristes conditions. » Enfin, Dominique Dupilet s'engage : « Le département tiendra compte de ce message. Sa caractéristique de proximité sera renforcée. Nous renforcerons la pédagogie sur les actions du conseil général. Nous allons exiger le milliard et deux cent millions euros que l'État nous doit pour créer des actions dans les quartiers, réaliser un travail de médiation. » Cette union Front de Gauche-Parti Socialiste durera, c'est promis. « Parce que la gauche ne gagne que quand elle est rassemblée  » rappelle Yann Capet qui répond « que nous seront unis au deuxième tour pour battre Nicolas Sarkozy. » Pour les autres échéances, plus locales, il semble qu'on verra plus tard. C'est Dominique Dupilet qui conclut : « Au premier tour, on choisit. Au deuxième, on élimine. Eh bien nous allons éliminer les bêtes malfaisantes ! »
Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales calais 2011
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 13:59

Cantonales Calais PS PC Les copains d'abord !

Cantonales Calais Papi Mamie au FN

résultat calais sud est 2 vieux cons au second tour

Cantonales Calais résultats et réactions

Résultats cantonales Calais remake de l'appel du 18 juin 1940

resultats cantonales calais

Résultats CANTONALES dans le Calaisis Dupilet s'exprime

 

Hervé Morcrette du Nouveau Centre l'a martelé : « Je serai au second tour sur le canton Calais Nord Ouest... » Il ne doute de rien.


Son analyse politique est fine. Il dit être connu des Calaisiens. Il a habité Saint-Tricat. Et sa suppléante est conseillère municipal de Frethun... Pour mettre toutes les cartes de son côté, il flingue, sur sa profession de foi, le conseiller général sortant, Michel Hamy qui est du même bord que lui... Bilan, les Coquellois vengent leur maire. Au Pont du Leu, il enregistre une petite voix. Il double ce score à la mairie annexe, et sur Coquelles centre, il prend 16 voix. Au total, 458 électeurs ont voté pour lui, il dépasse à peine la barre des 5 % des votants, soit 2,2 % des inscrits.



Trop fort le PRG « Philippe Blet vient de prendre une grande claque... » Belle analyse. Avec un total de 346 voix sur les 14 657 inscrits et les 5 597 exprimés, la claque est forte pour le président de la communauté d'agglomération. Mais que cette réflexion vienne de Laurent Laidez, seul candidat PRG sur Calais, est un peu fort... Sur ce même canton de Calais Sud Est, le cousin de Philippe Blet enregistre 124 voix soit 2,24 % des exprimés et 0,84 % des inscrits. Pas de quoi pavoiser !

Marcel Pidou : 0 à Nielles... Le monde rural n'adhère pas aux idées du MSDC. C'est en tout cas ce que l'on peut constater dans la canton de Calais Nord-Ouest. Marcel Pidou, le représentant local, fait chou blanc à Nielles-lès-Calais, et ne récolte qu'une petite voix à Peuplingues, Escalles et Saint-Tricat... ...et dépassé au Fort-Nieulay Décidément, c'était une première difficile pour le Calaisien Marcel Pidou. Originaire du Fort-Nieulay, il tablait sur sa popularité et sa connaissance de son quartier pour tenter d'y récolter quelques précieuses voix. C'était sans compter sur le plébiscite de Jacky Hénin, qui a récolté 966 voix sur les quatre bureaux d'Oran-Constantine. Marcel Pidou, avec 70 voix sur ces quatre bureaux, est dépassé par Michel Hamy (107), Roger Démassieux (302) ou encore le socialiste Teddy Lauby (158 voix).

Ardres et Brêmes les moins frontistes Dans tous les bureaux du Calaisis, le FN occupe la tête des classements, à chaque fois avec plus de 20 % des suffrages exprimés. Les électeurs du canton d'Ardres ne se sont pas laissé bercer par les "doux" discours de Marine le Pen, ou tout au moins pas autant que les autres. Tony Malaquin arrive en quatrième position, avec "seulement" 15 % des voix. Et Ardres avec 10,55 % et Brêmes avec 9,71 % sont les territoires les plus démocratiques du Calaisis... Le temps long... Les présidents de bureau et assesseurs des deux bureaux Georges-Andrique de Calais Sud Est ont dû trouver le temps bien long. Sur le 35, les urnes ont accueilli 136 bulletins sur 618 possibles, soit un taux d'abstention de 77,67 % et sur le 36, 332 électeurs se sont déplacés sur les 906 inscrits, soit une abstention de 63,36 %. Sur l'ensemble de ces deux bureaux, Georges-Andrique enregistre une abstention record de 68,86 % Bainghen a voté Bainghen était le seul le village de la communauté de communes des Trois-Pays à voter pour les cantonales. Cette communauté "guînoise" a la particularité d'appartenir au canton de Desvres, siège qui est renouvelable.

La participation est importante, près de 54 %, soit 66 électeurs sur les 137 inscrits. Le Front National, par l'intermédiaire de Jacky Vasseur, devance d'une voix Claude Prudhomme, candidat PS.

Jack Lang félicite

les Boulonnais Le député de la 6e circonscription félicite Dominique Dupilet, candidat sur le canton de Boulogne-sur-Mer Nord-Ouest et actuel président du conseil général du Pas-de-Calais qui, grâce à son action, permet au parti socialiste de sortir en tête de ce scrutin dans le Pas-de-Calais avec 46,06 % de votes en sa faveur : « Je tiens aussi à adresser mes félicitations à Jean Claude-Etienne, Christian Baly et Claude Prudhomme, candidats dans le Boulonnais, qui passent le premier tour avec succès. » Député de Calais, il aurait pu pousser ses félicitations aux Calaisiens Philippe Vasseur et Serge Peron, même s'ils ne sont pas (encore ?) dans sa circonscription.

Cependant, il n'ignore pas le taux d'abstention et le score réalisé par le Front National : « L'ensemble de la classe politique a le devoir de faire front. Dès aujourd'hui, j'invite les abstentionnistes du premier tour à se déplacer en masse dimanche prochain afin de conforter et de défendre comme il se doit notre démocratie ! » Les consignes des Verts en campagne Du côté d'Europe Ecologie-Les Verts, les consignes de vote ne sont pas encore communiquées pour ce qui concerne les cantons calaisiens. En revanche, on sait déjà qu'ils ne donnent aucune consigne pour le 2e tour dans le canton d'Ardres et qu'ils appellent à voter pour le socialiste Olivier Majewicz dans le canton d'Audruicq.

Les adjoints réunis

par la défaite Michèle Courmont, Bernard Lelièvre et Philippe Blet, trois adjoints au maire de Calais se disputaient le siège de conseiller général de Calais sud-est. Ils étaient même quatre face aux électeurs, en comptant Muriel Wulweryck, suppléante de Bernard Lelièvre. Les urnes n'ont pas fait de jaloux, puisqu'aucun n'a atteint le trio de tête. Sur les 5 597 suffrages exprimés, 503 étaient pour Bernard Lelièvre ; 414 pour Michèle Courmont, également présidente de l'OPH, ce qui n'est pas un détail dans le canton du Beau-Marais ; enfin le premier adjoint au maire et président de la communauté d'agglomération Philippe Blet a recueilli 346 voix.

Dans ce fief communiste, de tels résultats pour les élus de la majorité municipale ne sont pas si surprenants. Quoi qu'il en soit, Bernard Lelièvre refuse d'y voir un désaveu de l'action municipale : « Il faut accorder crédit à la voix des Calaisiens qui viennent de s'exprimer. Chacun d'entre nous doit s'interroger. Mais est-ce qu'il faut pour autant remettre en cause l'action de la municipalité dans les écoles, ou dans la rénovation de Calais nord  ? Je ne le crois pas. » La blet-rezina Certains acteurs de la vie politique locale ont l'image facile, la référence historique toute prête sous le coude, pour commenter un évènement de la vie locale, même le plus dramatique. Philippe Blet pensait à Auschwitz lors d'un fait divers récent. Ses performances, et celles de ses comparses du MSDC, font songer à Waterloo

Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales calais 2011
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 13:51

Françoise et Jean-Jacques Vernalde, un couple qui s'engage pour le Front national

mardi 22.03.2011, 05:07  - La Voix du Nord

 Jean-Jacques et Françoise Vernalde, candidats FN, époux à la ville, qualifiés pour le second tour des cantonales. Jean-Jacques et Françoise Vernalde, candidats FN, époux à la ville, qualifiés pour le second tour des cantonales.

|  ON EN PARLE |

Les Vernalde, candidats du FN, seront présents au deuxième tour des élections cantonales. Françoise Vernalde, 64 ans, tentera de faire mieux que le socialiste Philippe Vasseur sur le canton de Calais Centre. Son mari Jean-Jacques Vernalde, 68 ans, essaiera de passer devant le communiste Marcel Levaillant à Calais Sud-Est. Rencontre avec ce couple atypique qui maîtrise mal son discours.

 

PAR OLIVIER PECQUEUX

calais@lavoixdunord.fr

Qui connaît les époux Vernalde, candidats qualifiés pour le deuxième tour des élections cantonales à Calais Centre et Calais Sud-Est ? Beaucoup de monde selon Françoise Vernalde, « parce qu'on fait les marchés du Calaisis et qu'on est connus pour nos idées », ou encore « parce que j'ai été infirmier pendant dix-huit ans au Beau-Marais, et que là-bas, je parlais aux gens », renchérit son mari Jean-Jacques Vernalde. Le couple assure avoir arpenté les deux cantons pendant trois mois, pour être au contact de la population et l'écouter. Pour entendre quoi ? « Le mécontentement, commence Jean-Jacques Vernalde, une grogne populaire due à la situation actuelle, l'immigration, l'insécurité, le chômage... » L'immigration, un thème cher aux électeurs calaisiens ? Surprenant quand on sait que les migrants en situation irrégulière n'ont jamais été aussi discrets à Calais depuis la fermeture du centre de Sangatte et que les populations d'origine étrangère semblent bien intégrées. « Oui, c'est vrai, il y a moins d'immigration clandestine. Mais sur le plan social, Calais est l'une des villes les plus pauvres de France. Et puis il y a l'anti-sarkozisme », insiste Jean-Jacques Vernalde.

Le vote FN, une manière de s'opposer au gouvernement. Peut-être. Mais pourquoi, dès lors, ne pas sanctionner l'UMP en votant à gauche ? « Parce que le projet du FN est cohérent, répond Françoise Vernalde, Marine Le Pen est une bosseuse, en plus c'est une femme et cela change les choses car cela incite les épouses des électeurs FN, qui n'aimaient pas Jean-Marie Le Pen, à voter Front national. » On cherche le lien avec les cantons de Calais. Il n'y en a pas. Tous les détracteurs de l'extrême droite déplorent que les électeurs votent pour une étiquette FN, pas pour des candidats. « C'est vrai, c'est un vote populaire, un vote d'adhésion », martèlent les Vernalde, qui se prennent à rêver d'un siège au Département. Les deux candidats se réjouissent qu'aucune consigne de vote n'ait été donnée par Natacha Bouchart. Quant aux socialistes, appelés par Martine Aubry à faire barrage au FN, « ils me font rire », assure Françoise Vernalde. « Faire barrage, c'est terminé. C'est ça leur programme ? S'opposer au FN. Les gens ne marchent plus, ils ont été trop déçus. » Puisqu'on parle de programme, on demande aux époux Vernalde ce qu'ils prévoient de faire en cas d'élection. Françoise relit son engagement de campagne : « Un conseil général frontiste, c'est l'assurance de contrer la mafia socialiste. » Sacré programme, au contenu finalement pas plus dense que celui dénoncé plus tôt. « Nous sommes à fond pour le social, il y a trop de gens sur le bord de la route », poursuit Jean-Jacques. Pour ce qui est des propositions... Il est temps de passer aux questions dérangeantes : les dérapages de Jean-Marie Le Pen, le racisme latent souvent associé aux membres du FN. « Raciste ? Non, pas du tout, juste xénophobe. Un bon Français, quoi », lance Jean-Jacques Vernalde à qui on apprend dans la minute le sens du mot « xénophobe ». « Ce n'était pas mon idée... J'ai des amis étrangers, mon fils est marié à une Tahitienne. Le problème de l'immigration, c'est que cela devient de l'invasion. » Son épouse acquiesce : « Racistes ? Ce sont les gens sectaires qui disent cela. Quand j'achète mes beignets tunisiens à la plage, je parle de mes idées au commerçant. On échange. » Irait-il jusqu'à voter FN dimanche ? •

Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales calais 2011
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 13:47

Marcel Levaillant (28,19 %) contre Jean-Jacques Vernalde (26,38 %)

Duel Front de gauche / FN

lundi 21.03.2011, 06:00

Marcel Levaillant (Front de gauche) et Jean-Jacques Vernalde (FN). Marcel Levaillant (Front de gauche) et Jean-Jacques Vernalde (FN).

 

À l'issue du premier tour, Marcel Levaillant ne s'impose que d'une très courte tête dans le canton de Calais sud est, qu'il détenait sans partage depuis 1998.


Hier soir, l'outsider Front national est passé devant l'éternel rival du PCF dans ce canton, le Parti Socialiste. Le PS est toujours dans le trio de tête, mais un bon 10 % derrière.




D'un bureau à l'autre

Cela n'avait pas été le cas lors des cantonales de 2004. Cette fois, le Front national est arrivé en tête dans plus d'un des bureaux de Calais sud est  : quatre sur onze précisément. Jean-Jacques Vernalde (FN) est premier au bureau n°31 (école Mouchote), où il obtient son plus fort résultat dans le canton : 30,40 % des voix. Il obtient 30,20 % des voix au 37 (chemin castre, où le FN avait fait son meilleur score en 2004) ; 26,60 % au 25 (boulevard de l'égalité) et 28,66 % au 26 (boulevard de l'égalité). Son plus bas résultat, le FN le réalise au bureau 32 (école Mouchotte) avec 18,35  %. Premier quatre fois, Jean-Jacques Vernalde pointe dans les onze autres bureaux du canton à la deuxième place.

Le conseiller général sortant Marcel Levaillant décroche la première place dans dix bureaux du canton. Il culmine à 35,44 % (meilleur résultat du canton) au bureau 23 école Michelet. En deuxième place dans quatre cantons, systématiquement derrière le candidat FN, il est troisième au bureau 34 (école Boucher).

C'est la seule fois qu'il passe sous la barre des 20 % (19,65 % des voix).

C'est dans ce même bureau 34 que la candidate socialiste réalise son meilleur score : 22,22 % des voix. Son plus bas est au bureau 35 (Georges-Andrique) avec 8,08 %, où Françoise Duvieuxbourg cède la troisième place à Michèle Courmont (Modem).

Les Verts font moins bien qu'en 2004. Le président de l'agglomération Philippe Blet essuie un sérieux revers et le PRG ferme la marche.

Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales calais 2011
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 13:44

tous pourris

Jean-Jacques Vernalde (Front National, 26,38 %) :
« L'immigration, la sécurité et le chômage »

« Notre campagne axée sur des thèmes nationaux a porté ses fruits.

Ces thèmes sont l'immigration, la sécurité et le chômage. On assiste maintenant à une percée populaire. Calais est une ville en souffrance, parmi les plus pauvres de France. Notre résultat témoigne aussi du déclin du PCF, un déclin à notre profit. La division des socialistes nous a également profité. Les problèmes nationaux ne peuvent être réglés qu'au niveau national. Ce que je voudrais apporter au conseil général, c'est un travail plus axé sur le social et moins sur les dépenses de prestige. Le PCF peut encore bénéficier de sa forte implantation locale mais je crois qu'un renversement de situation est très possible, d'autant Levaillant est un peu usé. »



Marcel Levaillant (Front de Gauche, 28,19 %) : « Ni déçu, ni surpris »

« Je ne suis ni déçu, ni surpris de notre résultat. La démocratie s'est exprimée. Dans le canton sud-est, beaucoup de candidats se disaient de gauche, le partage des voix de gauche était inévitable. Quand on y regarde de près, le Front National ne gagne pas tellement de voix par rapport à 2004 ou aux régionales. C'est un résultat constant et c'est pour ça que je ne suis pas inquiet. Demain les comités de section se rencontreront pour décider des consignes de second tour. Jusqu'ici, notre parti et le parti socialiste se sont toujours entendus sur ce principe : le premier candidat de gauche se maintient, le deuxième se retire. Il n'y a pas de raison que ça change. »

Laurent Laidez (Parti Radical de Gauche, 2,21 %) :

« On n'a pas à rougir de notre résultat »


« Le score du FN met un terme à la guerre des egos à gauche. Les élus de gauche vont repartir dans le même train. A l'avenir, il n'y aura plus de division et la gauche va reprendre la municipalité. Ce sera une gauche sans Philippe Blet, qui vient de prendre une grande claque et qui mettra peut-être un peu moins de "je" dans ses discours à l'avenir. » A propos de son propre résultat, Laurent Laidez se dit « pas déçu, dans la mesure où c'est un parti qu'on a repris il y a trois mois et qui était "à plat". On espérait faire entre 3 et 5 %, mais on n'a pas à rougir de notre résultat. On aura un rôle à jouer à l'avenir parce qu'on fait le lien entre le PC et le PS. Nous sommes un peu les médiateurs de la gauche. »

Françoise Duvieuxbourg (Parti Socialiste, 14,34 %) :

« Troisième, ce n'est pas si mal »


« Je ne suis pas déçue parce que, pour moi, c'était une première. En plus dans un canton difficile où il y avait huit candidats, dont certains ont jeté une certaine confusion. Je portais la voix du renouveau du PS et je remercie les électeurs qui m'ont fait confiance. Nous sommes troisième dans ce canton, ce n'est pas si mal. Maintenant, il faut faire face au Front National. La gauche doit se rassembler autour de Marcel Levaillant.

 »

Bernard Lelièvre (indépendant soutenu par l'UMP, 8,98 %) :

« Ma candidature n'a pas été reconnue »


« Qu'importe qu'on soit connu ou pas dans un canton, ce n'est pas un vote d'estime mais un vote politique. Ce que je peux regretter, c'est que le travail fait par la municipalité en faveur de l'éducation depuis trois ans, et qui n'avait jamais été fait en vingt ans, n'a pas été reconnu à sa juste valeur. Je crois également que ma candidature en indépendant n'a pas été reconnue comme telle. »

Sylvie Biguet (Europe-Ecologie, 6,29 %) : « Je suis satisfaite »

« Je suis satisfaite de mon résultat. Je dépasse les 5 % et je fais mieux que mon prédécesseur. Ce que je regrette, c'est le taux d'abstention élevé. Ce score récompense un travail de terrain. Les gens ont été sensibles au thème de l'éco-habitat, thème que j'ai beaucoup défendu. Le score du FN ne m'étonne pas car beaucoup de gens me l'avaient dit. Je ne donne pas de consignes de vote pour le deuxième tour mais c'est sûr que je n'appelle pas à voter pour l'extrême-droite ».


 

« Je compte sur le report des voix de gauche »
Serge Peron, conseiller général sortant (PS) : « Je ne m'attendais pas à ce que le FN fasse un tel résultat.


C'était ma crainte. Mais cela représente la tendance nationale. Mais j'ai de l'espoir.

je compte sur le report de voix des forces de gauche, mais aussi de la droite. En 2002, au premier tour des présidentielles, j'ai voté Chirac »

« Cela confirme la tendance nationale »

Marie-Christine Bourgeois (FN) : « Le résultat est celui que je m'étais fixé, je vais au second tour.

Cela confirme la tendance nationale des derniers sondages. Je m'attendais à une répercussion au niveau cantonal, mais cela va au-delà de ça. Je suis connue sur le canton, je suis allée à la rencontre des gens, le travail effectué sur le terrain a beaucoup joué. C'est aussi un vote sanction vis-à-vis de l'UMP et du PS local, les gens commencent à montrer leur mécontentement, beaucoup de problèmes sociaux ne sont pas résolus. Pour le reste, on verra la semaine prochaine... »

« Les élus calaisiens ont pris une tannée »

Claude Vanzavelberg (Front de Gauche) : « Le drame, c'est le vote Front national. Et en même temps, les résultats dans les bureaux calaisiens montrent que c'est l'échec de la politique municipale. Les élus de la ville de Calais ont pris une tannée. Quand au PC, on a progressé par rapport à 2004, de 1,5 % pour ces cantonales », souligne-t-il.



« Il n'y aura pas de remise en cause de l'équipe municipale »


Thérèse-Marie Petit (UMP) : « Je suis très fière de mon résultat, c'est ma première représentation en mon nom propre. C'est un tremplin pour une prochaine fois, je ne peux pas considérer cela comme une défaite. L'abstention est phénoménale, le Front National a eu une progression énorme grâce à la campagne nationale menée, c'est regrettable. Je vais reprendre mon travail d'adjointe à la mairie, mais il n'y aura pas de remise en cause de l'équipe municipale, au contraire. Ce qu'on vient de vivre va nous faire serrer les coudes. »

« Il n'y a pas d'intermédiaire »



Jean-Marc Leroy (MoDem) : « Je suis mitigé. Sur Calais, je tire mon épingle du jeu en dépassant les 7 % mais en général, je réalise à peu près 5 %, c'est une déception. Enfin, ce qu'il faut retenir, c'est surtout la montée des extrêmes, le FN autant que le PC reviennent en force. Les gens, surtout à Calais, passent d'un extrême à l'autre, il n'y a pas d'intermédiaire. J'appelle donc mes électeurs à voter pour un candidat démocrate au second tour, Serge Peron sur mon canton. »

Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales calais 2011
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 10:19

Voila les résultats sont la!
Le FN passe en force sur les cantons de Calais suivi par le PC nous retournons donc soit sous l'occupation soit dans l'après guerre
 Le taux d'abstention est de 60% ! Ce qui traduit le dégout des politiques 
La leçon l'avez vous tirée ! Elle est simple pourtant une politique de proximité de la gauche rassemblée en permanence et non des combats internes de qui sera qui !
On peut imaginer le branle bas de combat au Ps local lui si sur de gagner se basant sur les sondages mauvais de l'UMP
Rejeté hier les communistes et bien messieurs vous serez dans les prochaines élections comme d' habitude leur Cerfs.
Philippe Vasseur sortant passe sur le fil du rasoir profitant de son étiquette !avec 7 voix de différence avec L'UMP! 
Le FN loin devant cela définie la politique nationale dans son ensemble les français n'ont plus confiance aux socialistes 
Qui est incapable de leur donner des réponses en termes de logement d'emploi et de sécurité 
Quel sécurité car c'est vrai a Calais les bouches de métro pullules et les cités de non droit aussi ! 
Le Tsunami bleu marine sera une explosion nucléaire dans la mentalité des politiques locaux 
Le MSDC quoiqu'on en dise a fait un score honorable malgré l'absentéisme car celui-ci est tout jeune 
La Gauche donc PS PRG va donc rejetée la faute sur lui ! Sans se remettre en question ! 
La gauche a perdue ! Même si le PC et le PS sont présents sur 4 cantons

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales calais 2011
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 14:52

 

Suivre le chemin 

Ces cantonales sont bien particulières, le nombre de candidat le prouve !

 


Ainsi pour vous aider à vous y retrouver nous allons retracer les grandes lignes des débuts de campagne ainsi que les vidéos des différents candidats les plus importants les plus menaçants et les sortants .....Les futurs sortis

La mairie actuelle prise en 2008 par L'UMP par Natacha bouchart et son 1er adjoint de Gauche ex socialiste Philippe Blet

A stoppé net le communautarisme ancré par le Parti Communiste depuis 37 ans ,celui-ci après de nombreuses batailles internes avec les socialistes a finalement lâché sont fief et ses acquis.

Les socialistes qui ont toujours laissé la place aux communistes grâce a leurs accords non pas locaux mais de fédération, ceux ci se sentent aujourd'hui beaucoup plus influent que sous l'Ere Barthe ou Hénin car oui le Pc a l'heure actuelle ne représente que - de 5% des votants au niveau national avec une obligation presque fataliste de s'associer non pas au PS mais au Front de Gauche parti créer Par J-L Mélenchon lui même EX socialiste

 

Les sondages l'humeur de la population envers L'UMP largement négative au regard des frasques de son gouvernement .

De son président de droite ne pourrait que favoriser la gauche mais qu'elle gauche PS PC VERT PRG PD MSDC  

Et comment La droite Nouveau centre ? UMP, FN comptent-ils réagir face l'opinion défavorable du peuple.

 

 


1: Le Front National
 Françoise Vernalde ( FN ) & Roger Demassieux ( FN)

Les candidats du front présentés sont bien nationalistes, il n'y a aucun doute à avoir ils proclament haut est fort leur appartenance à Marine
Leur candidature n'a d'autre but que sonder l'effet Lepen sur le calaisis les objectifs et les devoirs d'un conseiller général sont vite relégués
Au second plan face au journaliste qui l'interroge Françoise Vernalde n'a qu'un nom à la bouche Marine un ton repris par Roger non pas Rabbit mais Demassieux.
Le bleu marine qui envahit nos écrans en permanence sur TF1 BFM tv est passé d'un Durafour crématoire à une croisade contre l'islam sous forme d'excuse de laïcité.    
Reprenant les thèmes fasciste de son géniteur qui grâce a François Mitterrand a pu exister voila en quoi ce résume la campagne de Françoise & Roger
Voir la mer de Calais se transformer en bleu marine et faire la chasse aux profiteurs objective louable certes si ils ne sortaient pas de leur bouche car chez ces gens là
Après la chasse vient les Rafles .........

 

Suivre la signalétique 

 

2 L'UMP
Thérèse-Marie Petit (UMP). Michel Hamy (UMP OUI)Bernard Lelièvre(UMP)Philippe Mignonet(UMP)

L'atmosphère négative que ressentent le gouvernement et les élus UMP à l'échelle nationale leur oblige à reprendre des jeux d'enfant
Les parties de caches caches et le colin maillard seront de sortie cette fois ci, caché son appartenance la faire discrète "Tous ensemble ".
Aucunes qualifications sur les tracts Michel Hamy qui accepte du bout des lèvres le soutien de l'UMP comme si il allait attraper la peste
Philippe Mignonet "tout mignon" semble bien rodé sur le futur rôle qu'il pourrait acquérir lui aussi comme J Chirac  a un début  d' Alzheimer
Bernard Lelièvre ex socialiste passé a L'UMP conversion contre nature peut-être de L'UMP passera t-il au FN, comme quoi de Gauche a Droite au 21 siècle il n'y a qu'un pas !

 

 

3 Le Parti communiste  

 
Marcel Levaillant (sortant) Jacky Henin (sorti) Claude Vanzavelberg, Patrick Allemand
 
On assiste au grand retour de Jacky dans le Bronx du Fort Nieulay Jacky Henin ancien maire de Calais de la même façon que le FN viens ici tester sa popularité.
En vue certainement de reprendre la mairie en 2014 Jacky faisant parti de l'opposition au conseil municipal, député européen, briguant un mandat de conseiller général.
 1 et 2 et 3 (0) 3 mandats 3 salaires pas très gauche le cumul des mandats, mais non Jacky nous rassure il quittera l'opposition municipal sans nul doute le mandat.
Le moins onéreux néanmoins Jacky sonde les environs car son règne est entaché d'un 4B et d'un stade du Cruf.
Marcel Levaillant un élu fantôme qui préconise qu'on le réélise car le mandat ne dure que 3 ans le nouveau conseiller serait trop long à comprendre sa fonction
C’est vrai pour sa part car lui n'a toujours pas compris.
Patrick Allemand tous simplement notre petit ours polaire.

  Tourner à droite       

4-Le Nouveau Centre
Alexandre Van Kerkhove, Hervé Morcrette
Certainement pas le parti représentatif de la vie politique local malgré la visite de Rantanplan (Hervé Morin), ce parti n'existe pas ou juste pour prendre….
Un peu de voix au Modem, Mais comme on le voit dans la vidéo Alexandre Van Kerkhoven ,ex adjoint a l'opposition s'en prend très vite aux maires des communes environnantes
Une forme de dialogue qui n'aura de faite que de se mettre les élus des communes à dos ainsi que leurs habitants : ex adjoint ex candidat.
Herve Morcette comme Michel Hamy et Philippe Mignonet devraient être suivi médicalement car ils sont bien de la droite Sarkosyte   

 

Faites le tour du rond-point direction le centre 

 

5 Le Modem  

 

Jean-Marc Leroy, Michèle Courmont

 

Michèle Courmont , ex Présidente de L'OPHLM de Calais doit être certainement une fan de la Télé réalité car plutôt que d'imaginer un plan Global de rénovation et d'insertion.
Des vieux immeubles qui existent au Beau-Marais, elle caresse le doux rêve de voir fleurir non pas des arbres ou des fleurs ,mais des caméras il fallait qu'elle se carte à L'UMP.
Et non pas au Modem, il n'y a rien de social dans son projet ni de sécuritaire, juste le refoulement d'une future population dans une "banlieue 13"
Jean Marc Leroy sera t-il capable de faire tombé le Moubarak de Marck, allez en 2 et 3 prises de Judo si c'est encore possible?        

  Tourner à Gauche

5 Le partie démocratique
Charles François

Charles François, ex 1er secrétaire, la section socialiste lâchement abandonné par sa fédération sur une élection précédente au profit de Yann Capet
Chouchou des  responsables  politiques PS du département a crée son propre parti par dépit, certains militants et la responsable aux adhésions PS
L’accuse d'avoir falsifié le vote (Voir commentaire sur ce blog) une méthode qui semble courante et familière aux responsables successif de cette section
Charles François lui dit avoir démissionné par rapport au OuKast  socialiste fédéral. Le coup partirai certainement de Philippe Vasseur qui lui on le sait
Falsifie les adresses des nouveaux adhérents pour qu’ils puissent voter pour lui dans les élections internes, autre le fait qu'il  distributue des cartes d'appartenance PS gratuite.
L'un a peut-être appris à l'autre.........

  Tourner à Gauche attention chaussée déformée !

6 Le PS

Serge Perron, Philippe Vasseur, Teddy Lauby, Françoise Duvieubourg

Ce Paragraphe risque d'être le plus long car ils sont loin ces "socialistes" de nos aspirations et loin de nous.....
-Françoise Duvieubourg finalement candidaté après avoir subit les tentatives d'évictions de la part de ses proches "Lauby-Vasseur"
Elle aura fort à faire pour s'imposer car elle le sait maintenant tout se décide a Paris (un peu de lèche à Génisson et Percheron)
Peut être elle aurait du choisir la voix de la démission pour  une reprise au mouvement sociaux démocrate du Calaisis ou le parti démocratique.

Teddy Lauby
Ancien des MJS ancien, ancien conseiller enfance-jeunesse à la CAF (pistonné par Françoise Duvieubourg) maintenant directeur technique
Des services de la ville d’Oye-Plage n'importe quel salarié de Transmarck aura voulu retrouver du travail aussi vite sans formation.
Chouchou du maire de Oye Plage lui même parachuté car c'est un peu ça au PS il parachute pas de Lang de Blois voyons !
Teddy Lauby rêve d'un destin politique en se rasant le matin a tel point qu'il voulait partir candidat sur le canton centre face a son 1er secrétaire
Ps Philippe Vasseur, Teddy Lauby adjoint a ce même secrétaire voulant le combattre sur son canton une Union clairement affiché dans cette section
Il faut le savoir Lauby a était contaminé par Laurent Fabius dont il ne cesse de flatter l'ego, en attendant qu'on le flatte sans nul doute Teddy lauby
Porte bien son surnom d’IZNOGOOD

 

Philippe Vasseur Don corleon
Candidat sortant du canton centre élu depuis 12 ans une première fois certainement au profit d'un homonyme et non pas l'acteur même si lui est très théâtrale
Malgré le peu de représentation qu'il donne
Attaqué par ses opposants sur son absence sur le terrain, attaqué par la suppléante qu'il avait choisi….
Sur son manque de projet et sur le dénie des minorités ethniques de calais, celle-ci rejoint les rangs du MSDC
Elle subit les menaces dissimulées de celui ci. video
Sentant certainement que sa position deviens moins confortable "Le SOS lancé a Dupilet et a Jack Lang récemment ne sont la que pour montrer ses appuis et cacher son bilan absence chronique sur le terrain "les réunions sur la rénovation de calais "sont si peu a ses yeux qu'il ne se présente pas sauf dernièrement.
Sur le fil presqu'à la fin, d'autres socialistes étaient là ainsi que son opposition (un coup de téléphone)
Philippe Vasseur qui ouvre tardivement sa campagne en invitant avec le président de région (Dupillet)  les présidents d'associations locale
Une façon de dire j'ai le chéquier  entre mes mains.
Une subvention est accordé en pleine période électorale de 50000 euros a Calais TV certainement une façon d'être publicité puisse que celle-ci est à la recherche de sponsors.
"Une discussion sur le retrait des subventions de l'association d'insertion du " Phare"(soutien au MSDC)

 une petite boutade lancée envers son opposant Laurent Lenoir.
L’association Des amis du vieux Calais en déclarant que c'est lui qui le finançait ! oui Don corleon a de la ressource.
N’oublions pas non plus que celui ci a été auto proclamé 1er secrétaire après la démission de Charles François sans vote .
N’oublions pas que ses militants ne voulaient pas de lui en candidat bien que sortant sur Calais centre auto candidaté pas la fédération
Alors qu'est ce qui peut sauver Philippe Vasseur le climat politique son étiquette PS regarder de plus prés sur son étiquette c'est inscrit
« Ne pas laver en machine Ne Pas REPASSER  ! » .

Serge Perron
Il travaille bien parait-il vieillissant le bonhomme se comporte en Moubarak négligeant l'opinion des courant de sa section
Un renouveau sera le bienvenu ! 

 

Le PRG 

Laurent Laidez ex socialiste
Politique mélangé au syndicat qui n'a de cesse que de faire du bruit sans pour autant faire des travaux 
Vous irez certainement à la faillite de la ville et la fuite des entreprises , aucunes écoute si ce n'est une politique diffamatoire
Passer votre chemin.

 

Les Verts EURO Ecologie 
Francis Gest,Sylvie Biguet,Christian Louchet,Valerie Robilliard

Rien à dire sur les verts toutes majorités a besoin d'un coin de verdure.

 

 

  Suivre a Gauche

Le MSDC (Mouvement sociaux démocrate du Calaisis)

Philippe Blet ,Marcel Pidou, Laurent Lenoir

 Nous parlerons ici d'une équipe, car le MSDC se présente en programme communs sur ces différents cantons
 Le MSDC dont personne n'aurai misé un Kopec depuis sa création, a pris  une telle dimension sur la politique locale que les gros appareils
Politique n'apprécie guère en tout particulier Le PS, car dans ses rangs le MSDC comptent d'anciens socialistes et communistes ayant
Appartenu aux sections locale

Laurent Lenoir socialiste, ex porte parole de Jacky Henin, du haut de ses 40 ans et son aspect de jeunot Laurent Lenoir président des amis du vieux Calais participe activement à la vie locale et aussi aux réunions de Calais nord .
Il est rejoint a ses cotés par celle qui devait être la suppléante de Philippe Vasseur l'actuel sortant.

Marcel pidou , la vrai nature d'un naturel incomparable  Marcel pidou ancien communiste bien que n'ayant jamais eu aucunes étiquettes se voue malgré "sa paisible retraite" à son rôle d'adjoint délégué et de président de régie de quartier (insertion)
son franc parlé et son tempérament feront certainement un Tsunami au conseil général

 

Philippe Blet
Ex syndicaliste, ex socialiste exclu par les siens, il est resté de gauche mais plus de cette gauche archaïque et prolétaire,
Il a ouvert en ses 2 ans de mandat et sous sa présidence à cap Calaisis, les portes aux investisseurs et aux entreprises
n'ayant pour but que la lutte contre le chômage et la précarité, ancien éducateur, il connaît bien les Loulous des quartiers abandonnés

 

sa force c'est la diversité dans son mouvement crée avec Yves Cauchet autre figure emblématique et respecté de Calais.
Bien sur il y a le Club DSK qui provoque des remous au PS local bien  que complètement différent de son mouvement ,
ce fait
Pourrait il le remettre en course mais en a t-il besoin ? n'a t-il pas prouvé qu'il était fan depuis des années, n’a  t il pas d'autres courants dans son mouvement.
"Montebourg" "Royal"c'est vrai ils s'intéressent peu  à cela ses opposants puisqu’ils revendiquent un héritage celui de Jarnac, de Guerini, de la baronnie corrompue de gauche 
Une claque  politique donnée à ses anciens alliés ne pourra avoir comme effet on l'espère de les réveillés
Proximité, Action, Ecoute Une politique qu'ils ont certainement oublié mais pas lui!
Alors le PS s'indigne calqué sur sa politique nationale de moralisation "ne sont socialistes que ceux qui sont  cartés (Cocquenpot)"
Les électeurs de gauche s'en souviendront…..

 

Voila à quelques jours du premier tour le 20 mars , la prise de conscience doit se faire malgrè l'abstention, elle atteindra certainement les 60%.
Car le dégoût de la politique ne s'abstient pas elle !en tirerez vous les leçons ? Vous les élus placés par le peuple et rémunéré par lui?

 

 


Par conscience politique 15/03/2011    

 

 Video candidats

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by conscience politique - dans Cantonales calais 2011
commenter cet article